Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

26 MAI 2015 : " Une belle conférence révisionniste au Mexique ".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

26 MAI 2015 : " Une belle conférence révisionniste au Mexique ".

Message par Jean Bart le Mar 8 Sep - 9:54


(Pr.Robert Faurisson)

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/en-soixante-dix-ans-aucune-expertise.html


( Frau Ursula Haverbeck)

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html

https://www.youtube.com/watch?v=1BvRvNZo5Gk


(Pr. Vincent Reynouard)

http://www.phdnm.org/index.html


Petit résumé du Congrès de Guadalajara.
study

Le 29 mai nous diffusions un message intitulé
"Une belle conférence révisionniste au Mexique",
conférence que nous avions alors présentée comme suit:

<< Du 1er au 3 mai s'est tenu, à Guadalajara (ville mexicaine de 5 millions d'habitants),
un "Congrès international identitaire" où se sont retrouvées des personnalités
du monde révisionniste, catholique et identitaire.
Ce congrès, qui s'est déroulé devant une assistance d'environ 300 personnes,
était dédié à Salvador Borrego (Don Salvador), un célèbre révisionniste mexicain
très respecté dans son pays, auteur de 49 ouvrages, qui venait tout juste de fêter
ses 100 ans le 24 avril et qui a assisté par intermittence au congrès
et s'y est même exprimé sans faille à plusieurs reprises. >>


Le révisionniste espagnol Pedro Varela, qui a abondamment oeuvré à l'organisation
de cette conférence, nous envoie un petit résumé de 8 minutes sur ce congrès.

On le trouvera ici: study

https://www.youtube.com/watch?v=m-5QDL0RrFQ

https://www.youtube.com/watch?v=aB1MAVGKBFo






" L'idole holocaustique" dans "Lectures françaises"

Un de nos correspondants, que nous remercions vivement, nous a communiqué un article
paru dans la livraison de juin 2015 de la revue "Lectures françaises"
(n° 698, p. 7-14), signé Claude Beauléon et intitulé "Le dernier des Mohicans",
ce "dernier des Mohicans" étant, pour l'auteur, Jean-Marie Le Pen.
Nous reprenons ci-après les deux dernières pages de l'article (p. 13 et 14):

- START - study
(...)
-- L'idole holocaustique, nouvelle religion mondiale --

<< Je voudrais, pour conclure, revenir sur ce fameux "détail".
Si l'on s'en tient à son sens figuré, je dois dire qu'à mon avis,
JMLP [Jean-Marie Le Pen] avait tort.
Non, les chambres à gaz ne sont pas un détail.
Non, les 6 millions de morts de la Shoah ne sont pas un détail de l'histoire
de la Seconde Guerre mondiale.
Il y a la Shoah et, autour, la 2de GM qui en est le détail.
Renversement prodigieux de l'équation qui s'opère sous nos yeux depuis quelques années.
Le paradoxe étant que plus le conflit s'éloigne de nous, plus on en parle !
(...)
Dans l'ordre politique et philosophique, la Shoah c'est l'arme fatale du mondialisme
pour détruire les nations et faciliter la mise en place du nouvel ordre mondial
en interdisant toute renaissance nationale, tout sursaut identitaire,
par l'entretien permanent d'une pornographie mémorielle
visant à culpabiliser indéfiniment les Européens, à leur faire honte de leur passé,
de leurs pays, à empêcher tout parti nationaliste ou patriote d'émerger
par la réduction systématique "ad Hitlerum".

Sans Shoah, pas d'invasions migratoires, pas d'explosion de la délinquance,
pas de culture de l'excuse, pas de mariage gay, d'avortement, d'euthanasie,
de GPA, de PMA, etc.
La Shoah, c'est le nouvel avatar des Droits de l'homme, elle en est le pendant indispensable,
la caution suprême de la "républicaine attitude".
Dans l'ordre spirituel et métaphysique enfin, la Shoah remplace le Sacrifice
rédempteur de la Croix, elle est LE nouveau sacrifice pour la rédemption de l'humanité,
le nouvel holocauste et le nouveau moyen de salut.

Elle a ses dogmes (les chambres à gaz et les 6 millions),
- ses grands prêtres et son clergé (les organisations sionistes mondiales),
- son inquisition (les ligues de vertu, les tribunaux, les lois liberticides),
- ses sectateurs et disciples (le monde enseignant, les médias, la caste politique
dans son ensemble),
- ses hérétiques blasphémateurs et autres relapses
(les révisionnistes, JMLP désormais et bien d'autres encore).

Oui, il s'agit bien d'une contre-religion singeant la religion catholique qu'elle veut détruire.
Il y a une dimension proprement satanique dans cette entreprise, un blasphème énorme :

- puisque Auschwitz a pu avoir lieu, c'est que Dieu s'est tu et donc il n'existe pas,
son amour n'existe pas.

L'imposture de la religion shoatique repose d'ailleurs sur des contre-valeurs
à l'opposé des valeurs évangéliques :

- l'imprescriptibilité du crime opposée au pardon,
- la haine et la vengance perpétuelles opposées à la charité et à la miséricorde,
- la délation et le mensonge opposés à la vérité.

Alors, combien de temps encore durera cette comédie ?
Combien de temps encore devrons-nous supporter cette énorme arnaque intellectuelle ?
Je l'ignore, Dieu le sait, mais ce qui est sûr, c'est que le renforcement journalier
de cette tyrannie est finalement bon signe.
Le Système sait que ses jours sont comptés et il prend peur.
Il y de l'eau dans le gaz, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots.
Nous aussi, nous l'attendons, le libérateur, le "messie" qui mettra fin à cette imposture
par une déclaration tonitruante.
Peut-on suggérer à notre dernier des Mohicans ,puisqu'il n'a plus rien à perdre,
d'être cet homme-là ? >>

Claude Beauléon

- END -

scratch
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4858
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 MAI 2015 : " Une belle conférence révisionniste au Mexique ".

Message par Jean Bart le Jeu 10 Sep - 9:17

14 juin 2015

Un message de Maria Poumier

Pour nos plus récents correspondants,rappelons que Maria Poumier
est cette universitaire qui a plusieurs cordes à son arc
(dont la responsabilité du site Entre la plume et l'enclume)
mais qui surtout, dans le domaine qui nous occupe, avait écrit à trois ministres
pour leur demander de la mettre en prison puisqu'elle revendiquait
haut et fort son révisionnisme...



Ce dimanche 14 juin nous recevons de sa part le message suivant:

< START>


La chambre à gaz, un serpent de mer qui revient sur le tapis,
et qui fait de nouvelles victimes tous les jours.
Ci-dessous, une adresse du chercheur américain Bradley Smith
aux autorités de Harvard [voy. le message Bocage d'hier].



En France comme aux USA, on constate que les universitaires continuent
à faire l'autruche, sur la question des chambres à gaz.
Les juges sont tenus de condamner les rares chercheurs qui,
comme Galilée en son temps, se battent pour imposer l'évidence,
que le recul des années décante sans concession.
La question des chambres à gaz est tout aussi centrale pour l'Occident
que la question de la place de l'homme dans l'univers.
Galilée était poursuivi parce que sa thèse, assortie d'un comportement
typiquement engagé,
belliqueux contre les autorités ecclésiastiques, semblait faire trembler
sur ses bases l'autorité de l'Eglise.
Galilée finit par se renier, ses conclusions finirent par s'imposer,
et l'Eglise a gagné en force politique et morale, dès lors qu'elle a reconnu
la validité du "détail" colossal pour lequel se battaient
les savants honnêtes de l'époque.
Nous sommes dans un moment de crise tout aussi décisif.

Dans notre pays, un chercheur est condamné à la prison... Voir la suite ici:

http://plumenclume.org/blog/4-la-chambrrre-a-gaz-pour-tous

Veuillez noter que le site plumenclume.net ne pourra plus reprendre son activité,
malheureusement, mais on peut en retrouver facilement tout le contenu sur
archive.org
Le site plumenclume.org
développe désormais un blog sur les mêmes bases que
plumenclume.net :

- résistance au sionisme, au colonialisme, à la censure.

< END>


Bradley Smith accule un professeur de Harvard.



Malgré son grand âge et malgré son cancer qui ne le laisse pas en paix,
le révisionniste américain Bradley Smith, créateur, en 1987, du CODOH
(Comité pour un débat public sur l'Holocauste) et responsable du mensuel
"Smith's Report", continue le combat.

On sait qu'il s'est de tout temps fait une spécialité d'intervenir
dans les campus américains.
Il intervient toujours d'une manière à la fois si naïve et si habile
qu'il jette facilement le trouble chez l'adversaire.
Voici la lettre ouverte qu'il adressait le 18 avril dernier à un professeur
de l'Université de Harvard (traduction rapide):

< START>


Monsieur le Professeur Steven Pinker
Department of Psychology
Harvard University
350 Massachusetts Ave,
Cambridge, MA 02138

18 Avril 2015

Monsieur le Professeur,

J'ai pris connaissance grâce à YouTube du discours d'ouverture
que vous avez prononcé à l'occasion du 15e anniversaire de la Fondation
pour [la sauvegarde] des droits individuels dans l'Education (F.I.R.E.).
Votre intervention avait pour titre:

"Trois raisons de proclamer la liberté d'expression".
J'admire la position franche et claire que vous prenez sur la question
de la Liberté d'Expression,et je pense que je suis entièrement d'accord
avec ce que vous en dites.
Je vous écris parce que je fais partie de ces personnes qui en sont venues
à douter des histoires selon lesquelles les Allemands ont utilisé
des armes de destruction massive (des chambres à gaz)
pour tenter d'exterminer les juifs d'Europe et peut-être le monde entier.

Je suis écrivain et la forme d'esprit qui est la mienne m'a amené à penser
que mes doutes m'obligeaient moralement à encourager sur le sujet
un échange d'idées libre, une Liberté d'Expression.
Il y a quelques années, en 2009, j'ai mis une petite annonce
dans le [journal étudiant] "Harvard Crimson".
Il y avait deux questions dans cette annonce.
Je demandais pourquoi, dans son livre "Croisade en Europe",
Dwight D. Eisenhower n'avait pas mentionné
les armes de destruction massive allemandes (les chambres à gaz)
.

Et je demandais s'il y avait à Harvard un professeur capable de fournir,
preuve à l'appui, le nom d'une personne qui aurait été tuée à Auschwitz
dans une chambre à gaz.
Je n'ai reçu aucune réponse à ces deux questions.

Le "Crimson" a passé l'annonce une fois, puis a prétendu
que c'était une "erreur" et l'a retirée.
Néanmoins, le fait d'avoir imprimé une seule fois ces deux questions simples
a déclenché un scandale, une tempête de protestations et de condamnations
dans toute la Nouvelle-Angleterre, tempête qui a été reprise par CNN
et d'autres agences de presse internationales.
Vous trouverez toute l'histoire [ici].

Je soulève cette question parce que vous enseigniez à Harvard
cette année-là et je ne vois pas que vous ayez fait un commentaire
quelconque sur cet incident de Suppression de Liberté d'Expression.
Maintenant que je vous ai entendu vanter les vertus de la Liberté d'Expression
à la réunion du FIRE, et maintenant que, me semble-t-il, je suis d'accord
avec tout ce que vous dites sur la question, je voudrais savoir pourquoi
je ne trouve aucun commentaire de votre part sur cette question de "censure"
dont on a tant parlé à Harvard en 2009.

Avez-vous changé d'opinion en 2015 sur la Liberté d'Expression par rapport à 2009 ?
Si oui, pouvez-vous dire brièvement pourquoi il en est ainsi,
pourquoi vous avez changé d'avis?
J'ai lu aussi que votre famille était juive.
Je crois savoir que vous n'êtes pas religieux, mais cela a-t-il une importance
pour vous vis-à-vis de la Liberté d'Expression et du sujet de l'Holocauste ?

Je vous pose ces questions parce que le mois dernier (en mars),
le "Crimson" a refusé de passer une petite annonce que
je leur avais envoyée pour promouvoir mon dernier livre,
"A Personal History of Moral Decay"
(Une histoire personnelle de décrépitude morale).
Le livre est un recueil de récits autobiographiques, dont la plupart
se sont déroulés avant que j'aie été sensibilisé à la question de l'Holocauste.
Mon annonce a été rejetée parce qu'un "directeur" de la publicité
(on ne m'a pas donné de nom) se sentirait trop "mal à l'aise" d'autoriser sa parution.

Je comprends bien que le "Crimson" a le droit de refuser de publier
une annonce ou un contenu éditorial s'il le veut.
Toutefois, compte tenu des rapports que j'ai entretenus avec le "Crimson"
dans le passé, je ne peux pas m'empêcher de penser que l'annonce concernant
mon nouveau livre a été refusée pour les mêmes raisons que celles qui ont présidé
au retrait de mon annonce de 2009 après sa publication.
Son auteur préconise la Liberté d'Expression dans le domaine de l'Holocauste.

Monsieur le Professseur:

Quelles sont, selon vous, les raisons pour lesquelles Harvard a abandonné
les idéaux de Liberté d'Expression et de Liberté de la presse ?

Il est certain qu'ils étaient bien là à un moment donné de son histoire.
Peut-être pourrez-vous me (nous) dire à quand cela remonte.
Peut-être que quelques mots de votre part pourraient inciter deux ou trois
de vos collaborateurs universitaires à se lever, mettre le processus en marche
et casser le tabou qui à Harvard empêche de s'exprimer librement
sur la question de l'Holocauste.

Merci de votre attention.

Bradley Smith

< END>

study
http://codohfounder.com/an-open-letter-to-professor-steven-pinker/
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4858
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 MAI 2015 : " Une belle conférence révisionniste au Mexique ".

Message par Jean Bart le Jeu 10 Sep - 10:25

14 juin 2015

Bradley Smith ne lâche pas sa proie.

N'ayant reçu aucune réponse à la lettre ouverte qu'il avait adressée
le 18 avril au Pr Steven Pinker, universitaire de haut niveau,
responsable du Département de psychologie à l'Université de Harvard
(voy. n/message du 4/05 intitulé "Bradley Smith accule un professeur de Harvard"),
l'intrépide révisionniste américain Bradley Smith, malgré son grand âge et son cancer,
lui enfonce le fer dans la plaie, le plus gentiment du monde...
on le verra en lisant jusqu'au bout (traduction rapide):

< START>

Monsieur le Professeur Steven Pinker
Department of Psychology
Harvard University
350 Massachusetts Ave,
Cambridge, MA 0213818
May 17, 2015

Monsieur le Professeur,


Je me réfère ici à votre article de principe publié dans "The Boston Globe"
du 27 janvier et intitulé:
"Pourquoi la liberté d'expression est fondamentale". Vous écrivez:

"La première raison est que la chose même que nous faisons au moment
où nous nous demandons si la liberté d'expression est fondamentale,
nous échangeons des idées, nous les évaluons, sous-entend que nous avons
le droit d'échanger des idées et de les évaluer.
Quand nous parlons de liberté d'expres​sion(ou de n'importe quel autre sujet) nous parlons."

[Sic ! - Bocage]

  D'accord. Alors parlons.

  En 2009, "The Harvard Crimson" a publié une annonce
(de 5 cm sur une colonne) où je demandais pourquoi Dwight D. Eisenhower
ne mentionnait pas les mots de "chambres à gaz"
dans son livre "
Croisade en Europe".
La publication de cette annonce a déclenché un scandale
et "The Crimson" l'a retirée après la première parution.

[B. Smith indique ici l'adresse où retrouver sur son site l'intégralité de l'affaire].
D'après mes recherches, vous ne vous êtes pas prononcé sur ce scandale relatif
à la liberté d'expression.
A la lecture de votre article de principe dans "The Boston Globe",
l'idée m'est venue de me demander pourquoi.
  Pourquoi, d'après vous, le général Eisenhower, dans le récit qu'il fait
de la Deuxième Guerre mondiale, aurait-il choisi de ne pas mentionner
les "chambres à gaz"?

Personne ne pouvait savoir mieux que lui quelles étaient les armes
de destruction massive employées par les Allemands pendant cette guerre
et quelles armes ne l'étaient pas.

Eisenhower a choisi (il a choisi !) de ne pas apporter sa caution
à une histoire de chambres à gaz dont il avait toutes les raisons
de croire qu'elle était pourrie.

En même temps, comme il comptait bien poursuivre sa carrière,
il n'allait pas mettre en péril cette carrière en niant cette histoire.

  Quel rapport avec Steven Pinker ?

Le premier point à relever est le fait que soixante-dix ans après
que le général Eisenhower eut décidé d'évacuer l'histoire de "la  chambre à gaz"
et par conséquent la question de l'Holocauste, je constate que vous avez fait de même.
Les mots "chambres à gaz" semblent être absents de votre vocabulaire.
Et ensuite, quand, en 2009, la question de l'Holocauste et le problème
de la liberté d'expression ont réapparu dans "The Harvard Crimson",
vous avez observé le silence.

  N'oubliez pas: ici je spécule.

Tout comme le général Eisenhower après la Deuxième Guerre mondiale,
vous êtes actuellement au sommet de vos capacités.
Votre silence sur les chambres à gaz laisse entendre qu'intérieurement
vous avez conscience que ces histoires orthodoxes de chambres à gaz sont fausses
.

Intérieurement, vous savez bien que si vous le dites en public, vous serez fichu.

En même temps, intérieurement, vous savez bien que si vous soutenez
l'histoire orthodoxe de la chambre à gaz vous serez contesté par les révisionnistes
et vous serez fichu.
Si vous voulez continuer à être considéré comme l'un des meilleurs intellectuels
de Harvard et du monde entier, il vous faut éviter de dire publiquement
ce dont vous doutez dans votre for intérieur.
Il y a quelque chose qui cloche, avec cette histoire de chambre à gaz.

  Vous avez écrit ailleurs:

" La morale n'est pas seulement quelque vieux chapitre de la psychologie
mais c'est quelque chose qui est lié à notre conception du sens de la vie.
La bonté morale, c'est ce qui nous donne, à chacun de nous,
le sentiment que nous sommes des êtres humains dignes d'estime."


  Monsieur le Professeur:

- peut-on être un être humain digne d'estime si l'on ne dit pas franchement
(ouvertement) ce que l'on croit et ce que l'on ne croit pas ?

Surtout quand cela nous met en péril, comme c'est le cas quand on conteste
l'histoire de la chambre à gaz ?

Lorsque vous écrivez, dans "The Boston Globe "...
la liberté d'expression est vraiment fondamentale..."
vous semblez avoir choisi de vivre d'une manière qui contredit cette affirmation.
Si vous le faites pour des raisons autres que le souci de votre carrière,
il serait intéressant que vous nous indiquiez quelles sont ces raisons.

Le temps est venu qu'un universitaire de Harvard spécule sur les raisons
qui ont poussé le général Eisenhower à ne pas mentionner les chambres à gaz
dans son livre "Croisade en Europe".
J'ai peut-être tort de le dire, mais je crois qu'il est temps que l'un d'entre vous
essaie de fournir le nom, preuve à l'appui, d'une personne ayant été assassinée
dans une chambre à gaz à Auschwitz.
Votre phrase sur "le droit d'échanger des idées et de les évaluer"
vise à encourager une telle initiative, non ?

  La Liberté d'Expression est Fondamentale.


Bradley

P.S.
Je souhaite placer une petite annonce dans "The Harvard Crimson" ainsi rédigée:

"Breaking the Spell. The Holocaust, Myth & Reality, de Nicholas Kollerstrom."
[A propos de ce livre, voy. n/message du 11/12/2014 intitulé
"La 'Jewish Chronicle' s'inquiète").

Si "The Crimson" manifeste une certaine réticence à publier cette annonce,
trouverez-vous le temps de leur faire valoir l'importance de la Bonté Morale
dans l'échange des idées et leur évaluation ?

Vous trouverez le livre de Kollerstrom à:

Amazon Kindle:
http://www.amazon.com/dp/B00Q8UK8BM
Boutique CODOH:
https://shop.codoh.com/book/365


< END>

Bradley nous explique dans un courrier: Ce projet est en route.
Nous allons faire connaître médiatiquement ce comportement évasif de Pinker
à l'égard de la liberté d'expression et de la question de l'Holocauste.
Nous démontrerons que son comportement représente celui de la faculté de Harvard
en général et de tous les universitaires des campus d'Amérique.
Nous avons envoyé des milliers de courriels aux étudiants et aux universitaires
du campus de Harvard et dans les jours prochains nous allons placer la barre
encore plus haut...
study
http://codohfounder.com/why-free-speech-is-fundamental-sometimes/
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4858
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 MAI 2015 : " Une belle conférence révisionniste au Mexique ".

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum