Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Jacques Vecker écrit à Patrick Modiano.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jacques Vecker écrit à Patrick Modiano.

Message par Jean Bart le Mar 6 Jan - 12:11

Jacques Vecker écrit à Patrick Modiano. study

Patrick Modiano, célèbre romancier français, a prononcé un discours,
le dimanche 7 décembre, à Stockholm, en Suède, pour la réception de son prix Nobel
de littérature qui lui a été décerné le 9 octobre à Oslo.
A la lecture de ce discours publié par "Le Monde", voici la lettre ouverte
que lui adresse ce jour 29 décembre notre ami Jacques Vecker:

< START>

" Cher Patrick Modiano,

Lors de votre discours de Stockholm à l'occasion de la remise du prix Nobel
de littérature j'attendais de vous un coup d'éclat qui eût ébranlé l'atmosphère.
En qualité de scientifique, de penseur, affirmant de surcroît appartenir
à la communauté juive frappée par la déportation de milliers de ses membres,
après septante années de maltraitance des faits vous eussiez pu éprouver le besoin
de ramener une indéniable persécution à ses dimensions réelles, mettant ainsi un terme
aux poursuites engagées contre ceux qui tentent de rétablir la vérité historique.
Etre né en 1945 vous a "rendu plus sensible aux thèmes de la mémoire et de l'oubli".
Il n'est rien de plus nécessaire du point de vue historique que cette mémoire tende
à rendre compte de faits réels et non à entretenir des légendes délétères.
Il importe, après des décennies marquées par une mystification cyclopéenne,
de rétablir la vérité, du moins dans la mesure où les documents et les faits peuvent
la présenter et la reconstituer.
En abordant la mémoire il ne peut s'agir en aucun cas d'une oeuvre de fiction
ou d'une construction romanesque.
"Sauvé par le sport", dites-vous en évoquant le destin d'un déporté.
Sauvé en réalité essentiellement par le simple fait que jamais extermination
ne fut programmée ni à plus forte raison mise en oeuvre...
Il est question d'un match de boxe à Auschwitz où d'ailleurs les installations sportives
ne manquaient pas, où les musiciens pouvaient répéter, où les sages-femmes
mettaient des bébés au monde (pourquoi donc, s'ils étaient voués à l'extermination?),
où l'hôpital du camp soignait correctement les prisonniers, promis, dit-on,
aux mythiques chambres à gaz, fidèle en cela à sa vocation médicale.
Ce n'est pas Elie Wiesel qui me contredira !
Les colis de la Croix-Rouge étaient distribués, etc.!
Evidemment, si l'on en était capable il fallait travailler, en compagnie d'ouvriers libres.
Quant aux raisons qui conduisirent des gens de toutes origines dans ces camps
elles sont différentes et à mettre au compte de la guerre.
Les drames n'arrivent pas sans raison.
Ne sont-ce point les organisations juives mondiales qui déclarèrent la guerre
à l'Allemagne dès 1933, immédiatement après l'arrivée de Hitler au pouvoir ?
Elles décrétèrent le boycott des produits allemands et déclarèrent que tout Juif,
où qu'il soit, était un ennemi actif du IIIe Reich.
La presse de l'époque en témoigne amplement. Etonnez-vous, après cela, que,
après le début de la guerre, les Juifs n'ayant pas quitté le pays soient traités
en ennemis et relégués dans des lieux de concentration ou de travail en attendant
la solution finale territoriale envisagée.
Il serait temps par ailleurs de s'intéresser aux véritables responsables de la guerre !
La douleur ressentie par les victimes des outrages de l'époque est la même
pour tous ceux qui furent frappés.
Deuils et larmes se répondent.
Toutes les nations ont souffert, la plupart infiniment plus que vos coreligionnaires,
compagnons de race, d'ethnie ou d'origine, mais ils n'en ont pas fait un cas d'école
enseigné abusivement urbi et orbi au mépris de la plus élémentaire objectivité historique.
La mystification de l'Holocauste, pour reprendre les termes de Arthur Butz,
aurait pu tout aussi bien rameuter le ban des massacreurs ­ réels ceux-là ­ du goulag
et des entreprises du même ordre, y intégrer les aventures coloniales et réduire
l'histoire à un catalogue d'horreurs dont peut-être la plus horrible serait l'écrasement
sauvage de l'Allemagne et le traitement à elle infligé après la fin des hostilités...
pillée et violentée au-delà de toute expression.
En raison de quelles vertus, encore soumise à ses bourreaux,
caracole-t-elle en tête des nations européennes ?
La question mérite d'être posée...

Voilà, cher Patrick Modiano, l'oeuvre insigne qu'il vous était donné d'accomplir:

- la réhabilitation de l'Allemagne et la mise au clair de l'histoire,
pour notre bien à tous et que je persiste à proposer à votre idéalisme.
Robert Faurisson sera certainement prêt à vous aider tout comme il réussit
à confondre les accusateurs d'Ernst Zündel au procès de Toronto.

Soyez salué avec cordialité."


Jacques Vecker

"Libre expression"

Château de Vaugran

30480 St Paul la Coste

Noël 2014
< END>
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum