Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Le socialisme, c’est partout et toujours un niveau de vie plus bas !

Aller en bas

Le socialisme, c’est partout et toujours un niveau de vie plus bas !

Message par Jean Bart le Mer 10 Sep - 8:52


Le socialisme,
c’est partout et toujours un niveau de vie plus bas !







Cette association de copains et de coquins qui accaparent depuis trop longtemps
les rouages de notre société à leur profit exclusif.
On ne compte plus les procès et les scandales qui, du nord au sud de l’Europe
éclaboussent cette clique de maffieux.
Ils sont une nouvelle « nomenklatura » qui défend ses privilèges,
acquis au détriment du peuple qu’ils trahissent en permanence.

Mais lentement et sûrement, les yeux s’ouvrent et les réactions ne se font plus attendre,
par des manifestations nombreuses et massives de « bonnets rouges » bretons,
de petits commerçants et artisans étranglés par les charges et de citoyens anonymes
qui ploient sous les taxes et les impôts toujours plus nombreux.

Même si la Droite n’est pas exempte de critiques, c’est quand même la Gôche,
ce salmigondis de « bien-pensants », d’écolos, de chrétiens « humanistes »
et de marxistes attardés, qui nous clamait qu’il était interdit d’interdire.
Ce sont eux, ces soixante-huitards aidés de leurs complices libéro-capitalistes
qui nous ont imposé leurs lois liberticides depuis 45 ans !
Ils sont au gouvernement, aux commandes de l’Etat-Providence et dirigent la Justice, l’Enseignement et dictent leurs quatre volontés aux médias.

Depuis des lustres, cette gauche pervertie nous inonde de sa propagande et nous impose
une immigration de colonisation, au nom de la société multiculturelle qui nous coûte
des milliards d’euros, en période de chômage de masse.

Ces socialauds écrasent les travailleurs pour rembourser les banques qui souscrivent
aux emprunts d’état, afin de  multiplier les subventions aux immigrés nouveaux venus
version Léonarda – qui n’ont jamais payé la moindre cotisation sociale.
C’est la Gôche de la préférence étrangère, celle qui vous classe comme « raciste »
et « fasciste » quand vous protestez.
Cette clique de carriéristes a multiplié sa clientèle pour laquelle elle a créé des millions
de postes de fonctionnaires, parasites inutiles qui s’engraissent sur le dos
des travailleurs asservis.

Cette politique de l’Etat-Providence va droit dans le mur, sans mesures structurelles
à long terme, telles que le recul de l’âge de la retraite, la diminution d’une grande partie
des élus régionaux, nationaux et européens qui ne servent à rien, la hausse de la productivité
et de l’emploi, la suppression des privilèges dans l’administration, le retour à la semaine
de 40 hres sans augmentation des salaires et la nécessaire convergence des régimes
de retraites publics et privés pour instaurer entre eux une équité.
L’avenir va nous imposer la cruelle réalité des chiffres et nous serons tous obligés
à réduire notre niveau de vie, parce que les pourriticards ont refusé de tenir
un langage de vérités.

L’Etat-Providence ne s’est pas adapté aux nouveaux risques sociaux :

- les moins de 30 ans sont plus souvent touchés par la pauvreté qui se répartit
inégalement selon les Régions.
Le marché du travail est grippé et le taux de chômage est là pour le prouver.

Selon certains économistes et chercheurs, « nos performances en matière de chômage
n’ont rien de remarquables.
On veut une réforme, on sait qu’elle est indispensable, mais on a la trouille. »

Ils constatent que la concertation sociale est dans l’impasse et que l’Etat
est aux abonnés absents.

« Pourtant le modèle allemand nous montre que ce sont les partenaires sociaux
qui sont les moteurs des avancées sociales.
Cela devrait quand même interpeller les nôtres… »

A l’heure de la rigueur budgétaire, des hausses d’impôts et des taxes à répétition,
les politiciens ne peuvent plus fermer les yeux.
Ils doivent activement réprimer les fraudes fiscales et sociales qui, année après année,
privent les caisses de l’Etat de dizaines de milliards de recettes.

                                                                 
Pieter KERSTENS.



Source : study
http://synthesenationale.hautetfort.com/
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4868
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 73
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum