Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Le Front national dans le dernier wagon ?

Aller en bas

Le Front national dans le dernier wagon ?

Message par Jean Bart le Mer 10 Sep - 6:18


Le Front national dans le dernier wagon ?


par François Xavier Rochette





Extrait de Rivarol n° 3154 du 11 septembre 2014 :



LE FRONT NATIONAL EST-IL LE DERNIER WAGON DE LA DERNIÈRE RAME ?

Après le PCF, le Front National sera-t-il le prochain parti normalisé, entièrement normalisé
par le Système, pour s’en prémunir ou plutôt pour annihiler ou éteindre le feu
qui nourrit encore quelque fraction de notre peuple ?
Entendons-nous bien, le FN est déjà soumis aux autorités républicaines et notamment
et en particulier à l’un de ses plus redoutables Etats confédérés.
Il a, en outre, intégré dans l’allégresse le moule médiatique que des experts savants
avaient concocté pour lui, comme ils préparent des émissions trash de téléréalité.
Néanmoins, aux yeux des masses, le FN reste encore et est d’abord le symbole d’un combat
que lui seul est censé mener en France :

-  le parti de Marine Le Pen serait en guerre contre l’immigration.

C’est ce qu’il symbolise encore, disons-nous, mais, déjà, dans une moindre mesure
par rapport à ce qu’il représentait auparavant, au cours des dernières décennies.
Et il semblerait que le parti de la dynastie Le Pen fasse désormais de son mieux
pour faire passer au second plan cette lutte contre la substitution de population
dans notre pays.
Ainsi, lors de la dernière campagne électorale précédant la présidentielle de 2012,
l’immigration fut un thème complètement délaissé par l’état-major du FN.
Pour quelle raison principale ?
Le sujet est-il carrément interdit par la loi ?
L’invasion du pays laisse-t-elle de marbre l’ensemble des patriotes français
et des petites gens subissant de plein fouet ses conséquences mortifères ?
Ou, et là nous évoquerions une hypothèse qui fait vivre d’espoir les partisans de tous
les renoncements et de toutes les lâchetés, le silence au goût d’abandon de la thématique
de l’immigration orchestré par les cadres ambitieux du Front constituerait-il un plan génial permettant d’attirer de nouveaux électeurs, manne décisive pour l’obtention prochaine
du pouvoir ?
Cela est, bien sûr, encore une fois, du bidon.
La fonction systémique du FN étant désormais de rendre obsolète le combat
anti-immigrationniste.
Hier, la fonction du parti consistait à canaliser la colère populaire engendrée
par les premières vagues d’immigration extra-européenne, puis à servir de thermomètre, d’indicateur de l’intensité de la fièvre du peuple confronté à une population allogène
de plus en plus nombreuse et de plus en plus envahissante.
Il fallait, par tous les moyens, contrôler les réactions d’une masse que l’on dévitalisait
et castrait dans le même temps par des injections puissantes et journalières d’antiracisme
et de “tolérance” jusqu’à imbibition totale des esprits.
Le “compteur” FN était alors en quelque sorte le récepteur des feedbacks populaires
permettant aux dignitaires de notre Indigénat de mesurer le niveau de soumission
et d’abrutissement de notre peuple enharnaché au joug mondialiste

AU FN L’INVERSION DES FLUX MIGRATOIRES N’EST PLUS D’ACTUALITÉ.

A l’époque du combat anti-immigrationniste intégral, quand Jean-Marie Le Pen exigeait
le retour de tous les étrangers extra-européens arrivés après 1970 chez nous,
le thermomètre n’était pas foireux, il mesurait véritablement cette colère populaire,
d’ampleur variable, découlant de la colonisation de notre terre.
En définitive, une colère d’une fraction de Français très minoritaire seulement,
la plupart de nos concitoyens ayant acté dès la fin des années 1980 la présence massive d’Arabes et de Noirs dans leur pays…
Sans bien sûr anticiper les conséquences futures mais proches du tsunami africain.
Aujourd’hui, alors que ces conséquences deviennent toujours plus visibles et douloureuses,
le parti institutionnalisé de Marine Le Pen abandonne le discours radicalement
anti-immigration et ne défend plus l’idée même d’inverser les flux migratoires.
L’immigration pérenne, de peuplement, semble bel et bien être actée par le dernier wagon
du train mondialiste en marche.

Loin de défendre une politique nationale, indigéniste, blanche, Aymeric Chauprade
entérine bien au contraire dans son papier du 11 août qui a fait tant de bruit
(Hannibal a décortiqué son propos la semaine dernière dans RIVAROL)
la position (ou la décomposition) nouvelle du Front National sur les plans démographique
et géopolitique.
Quels doivent être les amis et les ennemis prioritaires de la France à l’intérieur
et à l’extérieur du pays ?
Chauprade ne vise pas les 12 millions d’immigrés qui nous bousculent de plus en plus
vivement mais les quelques centaines d’islamistes belliqueux qui vont faire la guerre
à l’étranger.
Et c’est au nom du combat contre une infime minorité d’étrangers qu’il faudrait épouser
sans contrepartie la cause des Juifs et des sionistes…

study scratch

Suite de l’article  de François Xavier Rochette  dans Rivarol, disponible le 11 septembre 2014
.
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4868
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 73
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Front national dans le dernier wagon ?

Message par Crocodil Dundee le Mer 10 Sep - 7:56

Ce pauvre Xavier Rochette a oublié l'essentiel. Si le FN veut arriver au pouvoir dans ce système électoraliste bloqué, il est obligé de jouer avec les mêmes cartes que les institutionnels.
Tout est rapport de force. Le combat à gagner est un combat électoral dans un système de scrutin qui est encore basé sur les compromissions majoritaires !
Alors soit, on reste fidèle à des idées pures et dures, mais on se situe en marge du système comme parti... d'extrême droite marginalisé et éternel protestataire, ou bien on se met à la table de jeu et on se mêle à la partie.
C'est le choix de Marine le Pen. Un choix qui oblige à mettre de côté les thèmes qui font hurler les médias et les "bonnes consciences" qui manipulent l'opinion publique. A choisir Le Figaro et Le Point au lieu de Rivarol* !
Alors certes, on peut en vouloir à Marine de jouer ce jeu là. Mais un jeu qui peut casser l'alliance UMPS, qui peut contraindre l'UMP à choisir entre la "social-démocratie" socialiste et les valeurs de la Droite Nationale. Oui, on peut rêver, mais on peut aussi choisir le réalisme politique.

* Rivarol: quelques centaines de lecteurs en comptant large !
avatar
Crocodil Dundee
Chef
Chef

Messages : 1567
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 77
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum