Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

22 août 1902 : naissance de Leni Riefenstahl.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

22 août 1902 : naissance de Leni Riefenstahl.

Message par Jean Bart le Ven 22 Aoû - 9:34

22 août 1902 :
naissance de  Leni Riefenstahl .






Helene Amalia Bertha Riefenstahl est née le 22 août 1902 à Berlin.



C’est en 1926
qu’elle est découverte par Arnold Fanck qui lui confie
son premier rôle au cinéma dans le film La Montagne sacrée
(Der heilige Berg).
C’est le début d’une carrière relativement prolifique d’actrice de films de montagne.



Elle acquiert une grande popularité auprès du public en jouant les personnages principaux
de films comme Le Grand Saut, L’Enfer blanc du Piz Palü,
Tempête sur le Mont Blanc
et L’Ivresse blanche,
pour lesquels elle doit apprendre l’alpinisme et le ski.




Le 3 novembre 1932, Goebbels la rencontre à l’Hôtel Kaiserhof,
lieu de résidence habituel de Hitler à Berlin.

Le contact passe bien : « Très sympathique,
intelligente et agréable personne.
Nous conversons longtemps. Elle est très enthousiaste pour nous
»
.



Ayant acquis auprès d’Arnold Fanck les bases de la réalisation, du cadrage et du montage,
elle se lance finalement elle-même dans la réalisation.
Après avoir fondé en 1931 sa propre agence de réalisation,
le « Leni Riefenstahl Produktion »,
elle réalise en 1932 son premier film La Lumière bleue
(Das blaue Licht), dans lequel elle tient le rôle principal.



En février 1932, Leni Riefenstahl se rend à un meeting politique
au Sportpalast de Berlin.
« Son discours (d’Hitler) exerçait sur moi une véritable fascination »
écrit-elle dans ses Mémoires.

Le 18 mai 1932, elle écrit à Hitler :

« Très honoré Monsieur Hitler,

Pour la première fois de ma vie, j’ai assisté voici peu à un meeting politique
[...] au Sportpalast.
Je dois avouer que votre personne et l’enthousiasme des spectateurs
m’ont impressionnée.
Je souhaiterais faire [...] votre connaissance,
mais malheureusement je dois quitter l’Allemagne pour quelques mois [...].
C’est pourquoi une rencontre avec vous avant mon départ
sera sans doute impossible [...].
Une réponse de votre part me réjouirait grandement.

Salutations redoublées de votre

Leni Riefenstahl
»



La veille de son départ, Leni Riefenstahl reçoit un appel de Wilhelm Brückner,
l’aide de camp d’Hitler, afin de fixer un rendez-vous avec Hitler à Wilhelmshaven,
ce qui fut fait pour le lendemain.
Dans la voiture venue la chercher à la gare, Brückner lui confia les paroles d’Hitler :

« La plus belle chose que j’aie jamais vue au cinéma a été la danse
de « la Riefenstahl » devant la mer dans Der heilige Berg




Pendant son entrevue avec le Führer, celui-ci lui annonça avoir vu tous ses films et :
« Mon impression la plus forte m’est venue de votre film Das blaue Licht.
Surtout parce qu’il est peu ordinaire qu’une jeune femme parvienne à s’imposer
contre les résistances et les goûts établis de l’industrie du cinéma
»
.



Après l’accession au pouvoir du NSDAP, Adolf Hitler demande à Leni Riefenstahl de filmer
les congrès du parti qui se tiennent au Reichsparteitagsgelände à Nuremberg;

- ce sera La Victoire de la Foi (Sieg des Glaubens, 1933)
et surtout Le Triomphe de la volonté (Triumph des Willens, 1934)

Le Triomphe de la volonté
, pour ce film, elle mobilise 16 équipes de tournage
(plus de 100 personnes) et récolte plus de 60 heures de documents.
Ce film reste dans l’histoire du film de propagande comme l’un des plus célèbres
et l’un des plus efficaces.
Elle y met en avant la solidarité de la base du parti avec le régime, en alternant les images
à un rythme inattendu et en rompant avec la chronologie du congrès.
Elle place également ses caméras de manière à créer une ambiance quasi mystique
autour des chefs du parti dans un décor conçu par le célèbre architecte Albert Speer.

Ce film sera couronné en 1934 par le Prix du film allemand et par
le Lion d’or de la Mostra de Venise, puis par un Grand Prix international
lors de l’Exposition universelle de Paris en 1937.






En 1936
, Leni Riefenstahl, alors au faîte de sa gloire,
réalise Les Dieux du stade (titre allemand Olympia)
un documentaire sur les Jeux olympiques de Berlin.
Pour le réaliser elle met en œuvre une technique jusqu’alors inédite,
elle filme les différentes épreuves.
Le travail de montage, qui durera 18 mois,
donnera naissance à deux parties distinctes du film Olympia :

-  Fête des peuples (Fest der Völker) et Fête de la beauté (Fest der Schönheit).
Dans ce travail, les images sportives exaltent la virilité et la force martiale,
notamment à travers l’esthétique du corps masculin athlétique et les différentes
techniques de cadrage innovantes, l’utilisation du travelling, de caméras sur rails
et de caméras sous-marines.

La première projection du film (les deux parties durant en tout près de 4 heures)
aura lieu le 20 avril 1938 en hommage à l’anniversaire du Führer.




Film de propagande national socialiste de Leni Riefenstahl.
Ce film est devenus un important document historique montrant
les parades grandiose, les discours éloquents et flamboyants
des nationaux-socialistes.
Filmé tel quel sans commentaires n'y leçons de morales,
ce qui rend le document plus poignant et réaliste.













Une fois de plus, ce film acquiert une grande reconnaissance internationale,
recevant notamment le Premier Prix de la Mostra de Venise.
Leni Riefenstahl de son côté se verra décerner en 1939 une médaille d’or
de la part du Comité international olympique pour ce film.





Dés 1939
elle est  correspondant de guerre en Pologne, puis reprend le cinéma en 1941.



Après la Seconde Guerre mondiale, en butte à l’ostracisme dont font preuve
à son encontre ses confrères du 7e art, notamment américains,
elle est placée sous la protection des autorités françaises d’occupation en Allemagne
et peut compter sur le soutien de Jean Cocteau.




Portée à comparaître devant les tribunaux en 1948
, accusée de ne pas avoir rétribué
les Roms et les Sintis pour son film Tiefland et de leur avoir faussement promis
de les sauver des camps, elle est finalement acquittée.



Confrontée à des critiques incessantes visant tous ses projets de film,
elle se tourne essentiellement vers la photographie, réalisant notamment
plusieurs reportages photographiques sur les Noubas de Kau
du Soudan (dont elle apprend la langue).
Ces séries font l’objet d’une reconnaissance internationale dans les années 1970.




En 1972
, elle obtient une accréditation officielle pour couvrir
les Jeux olympiques de Munich en tant que photographe.



En 1976, elle est invitée d’honneur aux Jeux olympiques de Montréal.




Toujours prête à relever des défis dans le cadre de son travail,
elle apprend à 72 ans à faire de la plongée sous-marine (brevet passé en 1974 au Malindi)
pour réaliser un film sur l’univers sous-marin.




Dans un entretien avec un journaliste à l’occasion de son 100ème anniversaire,
elle déclare :


«Je ne vois pas de quoi je devrais m’excuser»,  
«Je ne peux pas présenter d’excuses, par exemple,
pour avoir fait Le Triomphe de la volonté: il a gagné le premier prix.
Tous mes films ont remporté des prix
»





En 2003, à l’âge de 101 ans,
Leni Riefenstahl épouse son compagnon Horst Kettner.




Leni Riefenstahl souffrant d’un cancer,
décède dans son sommeil dans la soirée du 8 septembre 2003
à son domicile de Pöcking
.





Elle est enterrée au cimetière munichois Waldfriedhof.






Source :  study



http://la-flamme.fr/category/non-classe/
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum