Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Paris brûle-t-il ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paris brûle-t-il ?"

Message par Jean Bart le Jeu 21 Aoû - 22:30

Ce soir sur la 3 nos Zistoriens nous "racontent" leur version.

Voici la réelle, rien de commun avec la "version officielle".

"Paris brûle-t-il ?"  scratch




Pendant sa visite de Paris en juin 1940, le Chancelier Hitler déclara:
                         
"Je remercie le destin qui m'a permis de voir cette grandiose cité
qui m'a toujours fasciné.
Au début des hostilités,j'ai donné l'ordre à l'Armée de contourner la ville,
et d'éviter tout combat dans la périphérie.
Il fallait absolument préserver cette merveille de la culture  Occidentale,
il fallait la garder intacte pour la postérité,et nous avons réussi!"  


Ce ne pouvait être une déclaration de propagande, car il  n'était entouré
que de ses intimes les plus proches.
On a prétendu que reniant cette déclaration, faite sur la Butte Montmartre,
Hitler aurait en août 1944, donné l'ordre de détruire Paris...

Les recherches historiques sérieuses effectuées sur ce sujet prouvent
surabondamment que le titre même de ces ouvrages, la fameuse phrase
"Paris brûle-t-il?" attribué à Hitler,
n'est qu'une  de ces légendes qui ont la vie dure.
Un livre et un film ont accrédité cette légende.

Après la guerre, les Alliés saisirent des tonnes d'archives allemandes,
et ils accordèrent une attention particulière à toutes celles qui émanaient
du Fûhrer lui-même, ils n'auraient pas négligé de faire connaitre un document
qui aurait constitué un aveu d'une telle importance.
Tous les documents et témoignages, qu'ils soient de sources françaises,
allemandes, ou étrangères le corroborent:

On ne retrouve nulle trace d'un ordre quelconque de Hitler
de détruire ou brûler Paris.


Le général  Von Choltitz (commandant militaire de Paris en 44)
publia 20 ans après, un livre consacré à cette période:
                     
"Soldat parmi les Soldats"





Inscrit sur la liste des criminels de guerre,Von Choltitz avait évidemment le souci
de présenter les évènements de manière à se disculper.
Pour y parvenir il affirme n'avoir pas exécuté les ordres d'Hitler!
Il reproduit les instruction de celui-ci qui accompagnait sa nomination,
mais on ne trouve dans ce document aucune allusion à une éventuelle
destruction de Paris...
               
Il est exact que dès le 14 Août 1944 des artificiers allemands eurent pour mission
de miner les ponts de la Capitale, opération normale pour une armée qui bat
en retraite, ce ne fut meme pas fait...

L'historien Adrien Dansette dans son:
" Histoire de la Libération de Paris"

dit que l'Administration des Ponts et Chaussés faisait durant l'insurrection de Paris
deux contrôles quotidiens(un de nuit,un de jour) des ponts de Paris, afin de déceler
des préparatifs éventuels de destruction des ponts, en vain...
             
                 A.Dansette revient sur cette question:

"On a beaucoup exagéré,aucun ordre d'incendier Paris n'a été découvert
et il n'est pas établi que Hitler a posé la question "Paris brûle-t-il ?"    

Non seulement Hitler n'a jamais donné l'ordre de détruire Paris,
mais il a même "expressement interdit" la destruction de ses monuments.  

C'est un écrivain Yougoslave, résistant,interné trois ans au camp de concentration d'Oranienburg-Sachssenhausen, qui dans son livre "Himmler et son Empire" ,
nous apprends que des documents ont été découverts au siège
du "Reichsicherhei-tshauptant" (Sureté Supérieure du Reich")
106 Kurfurstendamm à Berlin, lesquels contiennent les directives précises données
en Août 1944 aux SS qui occupaient Paris.

Edouard Callic précise que ce sont les chefs de la nouvelle police
de Berlin,d'anciens compagnons de déportation, qui lui permirent de recopier
ce document.
                  Voici ce texte:  study
                                   
"Le Fuhrer a ordonné l'évacuation de Paris,et interdit toutes les destructions
d'objectifs industriels,gares ou monuments (sauf les ponts pour retarder l'avance ennemie)
L'électricité, le gaz, l'eau et le ravitaillement doivent être remis intacts
aux troupes alliés.
Les commandants locaux doivent s'efforcer d'éviter les effusions de sang
entre les maquisards et les Forces Armées Allemandes."


Monsieur Paul Rassinier,résistant (Libération-Nord)déporté
19 mois à Buchenwald, dit dans " Les écrits de Paris" que,
pour tenter de justifier leur fameux "Paris brûle-t-il"   ses auteurs invoquaient
une déclaration du Gal Walter Warlimont  
(Chef-adjoint de l'Etat Major Opérationnel de l'OKW).*
                                             
                  Ce témoignage s'est vite effondré, le 16 janvier 1967,

L'Observateur Européen signalait que le Gal Warlimont a déclaré à Bonn, que:

"Les directives données par Hitler en 1944,concernant la défense de Paris,
n'ont jamais ordonné de brûler la ville."

Le démenti du Gal Warlimont a paru intégralement dans le
New-York Hérald Tribune le17 janvier 1967,p.2)....**

(*/Sources:Voy.A.Dansette dans le journal Le Monde
du 9 novembre 1966,p.3)

**(Voy.Jo Tranchal,Miroir de l'Histoire,no 273,avril 1967,p.17)

Qui sont les négationnistes ?  Shocked


Dernière édition par Jean Bart le Mar 18 Aoû - 8:04, édité 1 fois
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4858
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris brûle-t-il ?"

Message par Crocodil Dundee le Ven 22 Aoû - 6:23

Les "combats" dans Paris se sont réduits à quelques accrochages entre "Réistants",
armée franco-américaine et quelques unités allemandes restées dans la capitale
pour essayer de ralentir l'avancée alliée.
Les Américains avaient d'ailleurs décidé de contourner la capitale qui n'offrait
aucun point de résistance stratégique et en laissèrent la "libération" à la 2ème DB.
Et je tiens celà d'un ancien de la 2ème DB qui m'a raconté  son entrevue
avec un "colonel-chef" (6 galons) des FFI lorsqu'il s'est pointé dans Paris avec ses chars...
Aucun pont n'a sauté et aucune trace d'explosif ne fut relevée sur les ponts... Bobard !
avatar
Crocodil Dundee
Chef
Chef

Messages : 1567
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 77
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum