Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

"Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Dim 29 Juin - 9:06





​- SUISSE -


Relevé dans le périodique vaudois "Le Pamphlet"  study
(Case postale 998, CH-1001 Lausanne), n° 435 de mai 2014, p. 3
(Rubrique "Les nouvelles aventures"),
cet hommage au Dr Henri Roques qui nous a quittés le 16 mars dernier:

http://forumfrance.frbb.net/t3458-16-mars-2014-le-dr-henri-roques-nous-a-quittes



< START>

" Il est parti...

Le 16 mars est décédé Henri Roques, auteur de la fameuse "thèse de Nantes"
soutenue en 1985 ­ soutenance annulée par la suite sous la pression du ministricule
Alain Devaquet et d'un lobby qui n'existe que dans l'imagination enfiévrée de quelques cinglés ­, dans laquelle il démolissait brillamment le témoignage du SS Kurt Gerstein
sur ce-que-vous-savez, menaçant de priver les antirévisionnistes d'une arme à laquelle
ils étaient d'autant plus attachés que les munitions se raréfiaient.

C'est d'ailleurs pour cette raison, probablement, que l'historien spécialiste de la Grèce antique
Pierre Vidal-Naquet, recyclé en toute logique dans la défense de la Mémoire mais incapable
de répondre sérieusement aux démonstrations d'Henri Roques, avait  prétendu quelques
années plus tard dans ses "Mémoires" parus aux éditions du Seuil, que celui-ci n'était pas l'auteur de sa thèse, laquelle aurait été en réalité rédigée par le professeur Faurisson.
En somme, il accusait notre ami d'imposture, chose que celui-ci ne pouvait évidemment
laisser passer sans réagir.
Je vous passe les détails, mais au terme d'un parcours judiciaire quelque peu chaotique,  
Vidal-Naquet et son éditeur étaient condamnés, le 7 décembre 2006, au paiement des frais
de tous les procès qui avaient jalonné l'affaire, pour la plus grande fierté du diffamé
et la plus grande joie de ses amis:

- un "intouchable" envoyé au tapis par un "paria", c'était une grande première!

Hommage soit rendu à l'infatigable combattant.

A sa femme Christiane, qui l'a accompagné fidèlement, nous disons notre amitié. "

< END>


- AUSTRALIE -



(Fredrick Töben )

On sait qu'actuellement, en Australie, le gouvernement libéral de Tony Abbott
cherche à abolir certaines lois antiracistes et notamment un certain article 18C
(voy. n/message du 5/06/2014 intitulé "L'Australie contre le politiquement correct").

On se souvient aussi que le révisionniste Fredrick Töben, ancien directeur
de l'Adelaide Institute, a été mis en liquidation judiciaire en septembre 2012
pour n'avoir pas pu, malgré la vente de sa maison, s'acquitter des sommes colossales
que lui ont values 16 années de procès de la part de la communauté juive australienne;
mais, en 2013, il était passé à l'attaque en poursuivant le quotidien australien
"The Autralian"
(n/message du 19/07/2013 intitulé "Fredrick Toben passe à l'attaque").

Or, voici ce qu'on lisait hier 19 juin dans ce quotidien
(traduction rapide):  study

http://www.theaustralian.com.au/national-affairs/holocaust-denier-fredrick-toben-wants-a-show-trial-says-christine-milne/story-fn59niix-1226959213825?nk=f1c100353a4094546cd0bb23ef3e340d#

< START>

Selon Christine Milne, le négationniste Fredrick Toben veut un procès spectacle.

Par Sid Maher

La dirigeante des Verts, Christine Milne, profite de son privilège de parlementaire pour accuser
le négationniste Fredrick Toben de vouloir "des procès spectacles" afin de faire connaître
ses opinions antisémites "détestables".
Dans un discours prononcé au Sénat mardi soir, la sénatrice Milne a juré de se battre
dans le procès en diffamation que le Dr Toben a intenté contre elle-même et deux journalistes.
Le Dr Toben, qui a été emprisonné en Allemagne pour ses opinions, a lancé une procédure
en diffamation contre la sénatrice Milne, contre le rédacteur en chef de "The Australian" Clive Mathieson et contre le journaliste Christian Kerr à la suite d'un article paru en octobre
de l'année dernière.

"The Australian" assurera la défense.

La sénatrice Milne avait attaqué le Dr Toben à l'époque où le député Vert David Shoebridge
avait retiré l'invitation qu'il avait faite au Dr Toben de participer à une collecte de fonds
pour Gaza après avoir pris connaissance de ses opinions extrémistes.

La sénatrice a expliqué au Sénat
:

"En 2013 j'ai écrit dans 'The Australian' que Toben est un négationniste et que par conséquent
il falsifie l'histoire et c'est un antisémite.
En dépit du fait qu'il qualifie l'Holocauste de mensonge, en dépit du fait qu'il ait été emprisonné
en Allemagne pour avoir insulté les morts et en dépit des écrits antisémites qu'il publie
sur son site, Toben considère ces commentaires comme diffamatoires et, en conséquence,
me voilà maintenant poursuivie en justice pour diffamation."

Elle a déclaré que le Dr Toben était un failli non libéré.
"Comme il n'a plus rien à perdre financièrement, il va continuer, aidé de bailleurs de fonds,
à utiliser les tribunaux comme plateformes de diffusion de ses opinions antisémites,
au grand détriment personnel et financier de ceux qu'il poursuit et de la communauté juive
qu'il continue à vilipender.
Ce qu'il veut ce sont des procès spectacles."

La sénatrice Milne a affirmé que ledit article 18C de la loi sur la discrimination raciale
devait être maintenu afin de fournir les recours juridiques nécessaires pour protéger
la population contre des gens comme le Dr Toben.

< END>


Blog du Dr Toben :  study

http://revisionists.com/revisionists/toben.html




- FRANCE -





​Alors, là, c'est un comble, on aura vraiment tout vu !

Sur son site, et "mis à jour le 20 juin 2014", l'hebdomadaire "L'Express"
ose republier un article datant du 23 septembre 1993 intitulé :
"Auschwitz: la vérité" qui avait paru à l'époque pour saluer la sortie
d'un ouvrage du pharmacien Jean-Claude Pressac,
"Les Crématoires d'Auschwitz. La machinerie du meurtre de masse".



http://www.lexpress.fr/informations/auschwitz-la-verite_595879.html


 Or,

  - d'une part, Pressac lui-même est, par la suite, revenu sur ses positions et a confessé
à l'exterminationniste Valérie Igounet que
"le dossier des chambres à gaz était pourri et bon pour "les poubelles de l'histoire" !

(Alors que ledit pharmacien avait été porté aux nues à la parution de son ouvrage,
sa mort, en raison de ses déclarations à V.Igounet, n'a fait l'objet d'AUCUN écho!);

  - d'autre part, "L'Express" lui-même, dans sa livraison du 19 janvier 1995,
dans un article intitulé "Auschwitz: la mémoire du mal" signé d'Eric Conan, a fait état de toutes les falsifications qui, à Auschwitz, accompagnent cette légende des chambres à gaz et, parlant de la chambre à gaz que l'on fait visiter aux touristes, le journal est allé jusqu'à écrire (en page 68) que: "TOUT Y EST FAUX" !
study
http://liberation-44.forumactif.org/t618-la-vraie-fausse-chambre-a-gaz-d-auschwitz

Voyez, à ce sujet, Robert Faurisson,
"Ecrits révisionnistes (1972-1998)", vol. III, p. 1642 et suivantes
(consulter Akribeia, ).  study

http://robertfaurisson.blogspot.fr/1995/01/les-falsifications-dauschwitz-dapres-un.html

Comme l'écrit la correspondante qui nous a signalé l'article et que nous remercions:

"Le mythe de Sisyphe plus actuel que jamais..."

Mais aussi
:

- comment mieux démontrer qu'on aimerait bien revenir au bon vieux temps de 1993
où le révisionnisme n'avait pas la puissance qu'il a aujourd'hui grâce à l'Internet !


Autres vidéos :  study
https://fr.video.search.yahoo.com/yhs/search;_ylt=A7x9UnEPvK9TyCwAXKaPAwx.;_ylu=X3oDMTBsZ3ZhODNnBHNlYwNzYwRjb2xvA2lyZAR2dGlkAw--?p=la+fausse+chambre+%C3%A0+gaz+d%27auschwitz&hspart=Elex&hsimp=yhs-elex_myv9





​- SUISSE -


Affiche "antisémite" : entretien avec l'avocat suisse Pascal Junod.

Propos recueillis pour E&R par Alimuddin Usmani le 14 juin 2014

Pascal Junod est une personnalité politique suisse et avocat de renom.
Il a compté parmi ses clients les plus illustres Roger Garaudy, Robert Faurisson
ou Jean-Marie Le Pen.
Aujourd'hui, il est l'avocat de l'un des deux jeunes en procès avec les autorités genevoises
pour une affiche jugée antisémite [voir sur le site indiqué - Bocage].
Il a accepté de répondre en exclusivité pour Egalité & Réconciliation aux questions
autour de ce procès, dont l'enjeu véritable est la liberté d'expression.

Question:

Maître Junod, pouvez-vous nous éclairer sur le rôle joué par des associations
comme la LICRA et la CICAD dans cette affaire ?

Réponse:

" Les associations mémorielles sionistes, qui se parent du cache-sexe de l'antiracisme
ou de la lutte contre l'antisémitisme, tablent à la fois sur la dérive émotionnelle suscitée
par la déportation des juifs pour détourner le vrai débat et sur le registre de la délation systématique pour justifier ad nauseam une chasse aux sorcières au nom
du "plus jamais ça".
Mais de moins en moins de gens sont convaincus et il suffit de surfer sur les réseaux sociaux
pour se rendre compte des réactions à chaud que déclenchent ces campagnes qui prétendent dénoncer le retour des "heures les plus sombres de notre histoire".

A chaque audience qui se tient à Genève ou devant la XVIIe Correctionnelle à Paris,
pour prendre deux exemples que je connais bien, on commence par accuser les prévenus
d'appeler à l'extermination des juifs ;

- puis on poursuit en rappelant que la famille des dénonciateurs, voire des plaignants,
a péri à Auschwitz.

A partir de là, la messe est dite et le droit n'a plus sa place dans les prétoires.

Cette déclaration, qui phagocyte les plaidoiries à venir, se veut à la fois péremptoire
en ce qu'elle clôt le débat et irréfragable en ce qu'elle interdit toute discussion de fond.
Que la défense tente de répliquer, on lui opposera simplement que ses propos
sont scandaleux et nauséabonds.
Le diable ne saurait s'inviter à la barre.
Or, dans une affaire toute récente, je m'étais contenté, pour éviter la polémique
autour de personnalités controversées, de citer des membres emblématiques
de la communauté, antisionistes d'une part, ultrasionistes de l'autre.
   
Annie Kriegel avait dit l'essentiel en 1990 déjà, lorsqu'elle dénonçait dans "Le Figaro"
les méfaits des lois liberticides françaises.
Tout est dit dans ce passage que j'ai cité à l'audience et qui s'adresse aussi aux magistrats
mis devant leur responsabilité :

<< En confiant au pouvoir judiciaire la tâche détestable de paraître traquer le délit d'opinion
et d'expression, en espérant de la concurrence entre organisations "antiracistes"
une obsessionnelle chasse aux sorcières qui présente les mêmes excès que n'importe
quelle chasse de cette nature, en s'abritant derrière des institutions juives inquiètes
pour légitimer une insupportable police juive de la pensée, Michel Rocard devrait s'interroger
en conscience s'il ne se prête pas à une assez répugnante instrumentalisation des concepts
de racisme et d'antisémitisme en vue d'objectifs peu avouables. >>
( "Le Figaro", 3 avril 1990)  "

Q.:

Dans votre plaidoirie vous avez dit que l'accusation jouait sur
"une sémantique de culpabilisation".
Pouvez-vous développer ?

R.:

" Je n'ai pas de souvenir précis de cette intervention, car je n'ai que peu de notes
et développe ma plaidoirie en fonction des débats.
Mais je me référais implicitement à la novlangue développée par Orwell dans son "1984".
Qui maîtrise la langue, et donc le vocabulaire, maîtrise la pensée.
Or, nous sommes précisément prisonniers de constructions sémantiques dont il est impossible
de s'échapper, sauf à être soupçonné de pensées politiquement déviantes,
et cela vaut bien entendu pour les avocats de la défense qui se risqueraient à vouloir sortir
des sentiers balisés de la pensée unique.
Je crois avoir invoqué les votations de 1994 sur l'article 261bis du Code pénal suisse,
dit loi antiraciste, adoptée de justesse par le peuple qui avait été soigneusement conditionné dans cette sémantique de culpabilisation :

- on ne pouvait moralement que voter en faveur de cette disposition ;
celui qui votait contre ne pouvait en son for intérieur qu'être, au mieux,
un allié objectif des racistes et des antisémites, au pire,
un nostalgique des persécutions antijuives.
Je n'exagère pas ; qu'il suffise de relire certains médias de l'époque pour comprendre
la monumentale campagne de formatage des esprits qui a précédé la votation.
Même la droite populiste représentée par l'UDC de Blocher a alors appelé à voter oui
pour de pas être accusée de racisme ­le même parti qui aujourd'hui demande l'abrogation
de cette loi qu'il juge trop liberticide.
Il fallait y penser avant."

Q.:

Le procureur Olivier Lutz a dit que les prévenus agissaient sous le masque de l'antisionisme.
Que lui répondez-vous ?

R.:

" C'est un discours convenu qui fait l'économie d'une véritable réflexion quant au message véhiculé lequel n'était au demeurant pas d'une grande finesse ni du meilleur goût, je l'ai dit ­,
posant notamment la question de la frontière qui sépare la libre critique politique,
même si celle-ci paraît excessive ou intolérable, et les comportements susceptibles
d'être réprimés par une norme pénale.
Le Parquet comme le Tribunal pénal se sont contentés de reprendre à leur compte
la vision réductrice et partisane des dénonciateurs, oubliant ainsi la porosité qui existe
dans le monde arabe et juif entre laïcité politique et religion.
Comment représenter des sionistes fondamentalistes israéliens autrement
qu'avec les attributs de la religion juive ?
C'est pour délimiter le cercle des personnes visées que le drapeau israélien a été ajouté
sur le dessin.
Ainsi on ne pouvait accuser les prévenus d'avoir voulu attaquer, ni les Israéliens
spécifiquement (ce qui n'eût du reste pas constitué un délit),
ni l'ensemble de la communauté juive
(la présence du drapeau israélien interdit cette interprétation), ni les juifs en général
(ce serait oublier par exemple les fondamentalistes religieux antisionistes de la diaspora
qui manifestent régulièrement contre Israël), et cela aussi détestable que puisse paraître
le dessin querellé."

Q.:


Quel est le rôle joué par le contexte de politique internationale dans la réalisation
de cette affiche ?


R.:

" On peut considérer que le climat se radicalise dès 2009 avec l'opération Plomb durci
menée par l'armée israélienne sur les territoires palestiniens, unanimement condamnée
par l'opinion publique mondiale mais justifiée par les courroies de transmission usuelles
du sionisme qui crient à la légitime défense.
Malheureusement, on a ressenti que la machine était grippée et les milliers de cadavres
de femmes et d''enfants qui accaparaient désormais les objectifs des journalistes
parlaient d'eux-mêmes.
Puis il y a eu les bateaux humanitaires chargés d'aide alimentaire et de médicaments
qui se sont fait mitrailler, faisant d'autres morts civils.
Le dessin qui fait l'objet d'un procès a été publié durant cette période troublée
et émotionnellement chargée dans les deux camps.

En Suisse, la situation évolue vraisemblablement dès la fin des années 1990
avec la fameuse affaire des fonds en déshérence qui amènera le Conseil fédéral
in corpore à dénoncer les lobbys de la côte Est en parlant de véritable chantage.
Un des responsables de la LICRA en Suisse, Philippe Kenel, déclarait récemment que
si notre norme antiraciste devait être revotée aujourd'hui, il doute que le peuple l'accepterait. Dont acte. "

Q.:

L'article 261bis du Code pénal suisse, norme pénale contre la discrimination raciale,
a été utilisé par le Ministère public dans l'inculpation de votre client.
Cette loi s'apparente-t-elle à la loi Gayssot en France ?

R.:

"  L'élaboration de cette norme fut un grand écart pour le législateur, qui devait garantir
la liberté d'expression chère aux Suisses et réprimer des idées ou des comportements
considérés désormais comme attentatoires à la dignité humaine de certaines catégories
de personnes considérées en raison de leur race, leur ethnie ou leur religion.
Le long message du Conseil fédéral est assez révélateur de cet accouchement pénible
qui devait satisfaire à la Convention internationale en matière de discrimination raciale.
La loi française y est bien entendu citée avec d'autres et l'article 261bis de notre code pénal
s'en inspire, si ce n'est pas dans sa lettre, dans son esprit.
Mais elle ne s'apparente pas, à proprement parler, à la loi Gayssot,
du nom d'un député communiste.
Cette dernière a des racines historiques assez différentes.
Cette question nécessiterait néanmoins un trop long développement dans le cadre
de la présente. "

Q.:

Quelle sera la suite de l'affaire si la Cour de Justice du Canton de Genève ne prononce pas
l'acquittement à l'égard de votre client ?


R.:

" Il ne faut jamais préjuger d'une décision judiciaire, mais tout dépendra des considérants
de la Cour, attendu que le Tribunal fédéral, dernière instance fédérale, statue sur la base
des faits établis par l'autorité cantonale, sous réserve d"une constatation manifestement inexacte qui relèverait de l'arbitraire. Donc, attendons."


Source :  study

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Affiche-antisemite-entretien-avec-l-avocat-suisse-Pascal-Junod-26039.html



- BIELORUSSIE -



Puisque les promoteurs de l'exterminationnisme ne savent plus où donner de la tête
devant l'effondrement de leurs thèses, ils ressortent régulièrement de vieux
serpents de mer avec l'espoir de convaincre au moins les leurs.

C'est ainsi qu'on nous reparle depuis quelque temps du camp de Trostinets,ou Trostenetz,
ou encore Mali Trostinec, en Biélorussie.

On lit par exemple, sur le site juif de "Tel Avivre", à la date du 24 juin 2014: study

http://www.tel-avivre.com/2014/06/24/trostenetz-belarus-un-camp-de-concentration-nazi-non-revele/

< START>

Trostenetz, Belarus ­ Un Camp de Concentration nazi non révélé.

Trostenetz à Minsk, Belarus, un camp de concentration nazi pour les Juifs
mais dont les Soviétiques n'avaient jamais parlé à Nuremberg pour taire l'information
que le même endroit avait été le site d'assassinats staliniens de prisonniers dont les idées n''étaient pas conformes aux normes du régime.
Cette année sera construit un mémorial sur le site de ce qui fut un énorme camp
de concentration, Trostenetz à Minsk, Belarus.
Ce camp fut comparable à Auschwitz, Maidanek, Treblinka.
Pourquoi ces derniers ont des mémorials depuis des décennies alors qu'à l'emplacement
de Trostenetz, il n'y a toujours que quelques signes minimes pour la mémoire ?

(...)

< END>



Nous avions conservé dans nos archives un courrier du Pr Faurisson
en date du 12 janvier 2008 relatif à ce camp où nous lisons:

<< Dès 1944, les Soviétiques ont fait de ce camp, proche de Minsk,
un endroit où les Allemands auraient tué des centaines de milliers de victimes.
Une étude a été publiée en 1965 à Minsk sur le sujet. Le monument porte :

"Ici, dans le secteur de Trostinets, les envahisseurs allemands ont assassiné
et brûlé 201 500 personnes : de pacifiques citoyens,
des partisans et des prisonniers de guerre de l'Armée Rouge, de 1941 à 1944
".

On parle de camions à gaz, de fusillades, de crémations.

Ce camp est un modeste serpent de mer qui apparaît et disparaît de manière chronique
dans la littérature habituelle.
Ni Reitlinger, ni Dawidowicz, ni Hilberg ne le mentionne.
"The Encyclopedia of the Holocaust" lui consacre une entrée.  

RF >>

Sur ce camp on trouvera aussi une démonstration convaincanete de Vincent Reynouard
dans une de ses vidéos que nous avons diffusée le 19/11/2013 sous le titre :
"Vidéo V. Reynouard: Réponse à un féroce contradicteur" et qu'on trouvera ici:






D'autres mythes :    curé11 

http://forumfrance.frbb.net/t1620-50-mythes-scientifiques-qui-vous-feront-oublier-tout-ce-que-vous-pensiez-savoir?highlight=50+mythes


Dernière édition par Jean Bart le Dim 29 Juin - 16:51, édité 4 fois
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Crocodil Dundee le Dim 29 Juin - 10:42

Merci pour toutes ces infos !
avatar
Crocodil Dundee
Chef
Chef

Messages : 1567
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 77
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Dim 29 Juin - 13:26

Crocodil Dundee a écrit:Merci pour toutes ces infos !




Ce sont ces courageux combattants de la Vérité
qu'il faut remercier.
 Very Happy 


 




 

























"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité,
se fait complice des menteurs et des faussaires
.
"​


« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée.
C'est d'avoir une pensée toute faite.  »
 

(Charles Péguy)



"L'Histoire est du vrai qui se déforme,
et la légende du faux qui s'incarne"

(Jean Cocteau)
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Mer 2 Juil - 16:37


"Pourquoi les Allemands ont dynamité
les crématoires d'Auschwitz"




Dans cette vidéo, Vincent Reynouard explique pourquoi,
lorsqu'ils ont évacué Auschwitz,les Allemands ont dynamité les crématoires.
L'auteur revient ensuite sur les prétendus "orifices d'introduction du Zyklon B";
en exclusivité, il montre les images que, à l'insu des autorités du Musée du camp,
il a prises SOUS le plafond partiellement effondré de la "chambre à gaz" du crématoire 2.
Elles confirment l'absence d'orifices d'introduction du Zyklon B.

avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Sam 12 Juil - 13:29

Remarquez le lourd silence de frère Georges !!
Son papa qui aurait vu des "chambres magiques" à Auschwitz,
il serait lui aussi un affabulateur.....
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Georges le Sam 12 Juil - 14:07

Jean Bart a écrit:Remarquez le lourd silence de frère Georges !!
Son papa qui aurait vu des "chambres magiques" à Auschwitz,
il serait lui aussi un affabulateur.....

Si je suis silencieux sur ton sujet préféré, c'est pour deux raisons :
La première est que j'ai trop de travail pour perdre mon temps à répondre à tes inepties.
La deuxième est que lorsque je lis tes conneries cela me rappelle des souvenirs douloureux et me donne envie de pleurer en me souvenant des cauchemars de mon père, alors je ne lis jamais tes élucubrations, même s'il m'arrive parfois de les survoler.

C'est complètement faux, mon père non seulement les a vu fonctionner, mais a fait partie de ceux qui chargé les corps dans les fours.
J'ai connu trop peu de temps mon père qui est mort à la suite des mauvais traitements subis dans ce camp quelques années après sa libération. Mais je sais que ce qu'on l'avait obligé à faire l'avait complètement détruit physiquement et surtout mentalement. Je me souviens qu'il se mettait beaucoup d'eau Cologne sur le corps; il avait toujours l'impression que sa peau et ses vêtements étaient imprégnés de l'odeur de ces corps en train de brûler.
Depuis qu'il était rentré, il n'avait jamais eu une vraie nuit de sommeil. Il se réveillait en sursaut plusieurs fois chaque nuit, et il parlait en dormant, et les mêmes mots revenaient chaque nuit, et ces mots étaient clairs et prouvaient l'existence de ces chambres à gaz et des fours. Je doute que les personne qui parlent en dormant dise des affabulations.
Ma mère m'a dit plusieurs années après sa mort que s'il n'était pas mort des suites de ses années passées au camp, il aurait fini par se suicider; il était trop obcédé par sa participation forcée à ce génocide pour vouloir continuer à vivre.
avatar
Georges
Impétrant
Impétrant

Messages : 598
Date d'inscription : 23/06/2013
Age : 69
Localisation : Normandie (Orne)

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Crocodil Dundee le Sam 12 Juil - 18:03

J'ai beaucoup de compassion pour ton papa. Et je comprends ce qu'il a pu subir, ne serait-ce qu'en chargeant les cadavres de ses coreligionnaires dans des fours crématoires... J'ai fait la guerre*, j'ai vu des cadavres, certains vraiment pas beaux à voir, et ces images sont restées gravées en moi, alors je comprends. Mais ne m'en veux pas si je te dis que rien ne prouve que ton papa ait vu "fonctionner des chambres à gaz" ! Les corps qu'il est allé chercher, ils les a pris à la morgue où ils avaient été déposés ! Parceque s'il avait été les chercher dans ces chambres à gaz, il ne serait tout simplement pas revenu du camp où il était interné ! Désolé, mais il y a les sentiments et l'histoire. Qui sont parfois incompatibles !


* celle d'Algérie, mais un cadavre reste un cadavre...
avatar
Crocodil Dundee
Chef
Chef

Messages : 1567
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 77
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Sam 12 Juil - 18:38

Crocodil Dundee a écrit:J'ai beaucoup de compassion pour ton papa.
Et je comprends ce qu'il a pu subir, ne serait-ce qu'en chargeant les cadavres
de ses coreligionnaires dans des fours crématoires...
J'ai fait la guerre*, j'ai vu des cadavres, certains vraiment pas beaux à voir,
et ces images sont restées gravées en moi, alors je comprends.

Mais ne m'en veux pas si je te dis que rien ne prouve que ton papa ait vu
"fonctionner des chambres à gaz" !
Les corps qu'il est allé chercher, ils les a pris à la morgue où ils avaient été déposés !
Parceque s'il avait été les chercher dans ces chambres à gaz,
il ne serait tout simplement pas revenu du camp où il était interné !
Désolé, mais il y a les sentiments et l'histoire
.

Qui sont parfois incompatibles !


* celle d'Algérie, mais un cadavre reste un cadavre...


Mon père mort en 1949, était lui resté 4 ans au Struthof en alsace,
où on nous a fait croire qu'il y avait une "chambre à gaz " homicide.
Ma grand-mère (sa mère) m'a souvent parlé de l'occupation,
et on est loin, très loin des élucubrations de nos livres d'Histoire.

Je doute que tu as pris la peine d'écouter la vidéo de David Cole:  Shocked 

http://forumfrance.frbb.net/t4316-david-cole-explose-le-mensonge-de-la-chambre-a-gaz-a-auchwitz

C'est pourtant clair....
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Georges le Sam 12 Juil - 19:35

Je te remercie de ta compassion, mais pour le reste tu es dans l'erreur.
Les chambres à gaz existaient bien, une ventilation tournait pendant une 1/2 heure après chaque utilisation, pour chasser le gaz, puis des détenus sortaient les cadavres devant "les douches" et d'autres détenus dont mon père les entassaient devant les fours, puis des détenus arrachaient les dents en or des cadavres et coupaient les cheveux aux femmes, et ils étaient laissés en tas en attendant que des fours se libèrent.
avatar
Georges
Impétrant
Impétrant

Messages : 598
Date d'inscription : 23/06/2013
Age : 69
Localisation : Normandie (Orne)

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Dim 13 Juil - 9:52

Georges a écrit:
Je te remercie de ta compassion, mais pour le reste tu es dans l'erreur.
Les chambres à gaz existaient bien, une ventilation tournait pendant une 1/2 heure
après chaque utilisation, pour chasser le gaz,
puis des détenus sortaient les cadavres devant  "les douches"
et d'autres détenus dont mon père les entassaient devant les fours
,

Et tout çà en mangeant et en fumant !!! Shocked

puis des détenus arrachaient les dents en or des cadavres et
coupaient les cheveux aux femmes
, et ils étaient laissés en tas
en attendant que des fours se libèrent.



Questions :

- Ils ne coupaient pas les cheveux des hommes ?

- pourquoi couper les cheveux APRES ? pour récupérer du Zyklon B ?
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Dim 13 Juil - 11:47

Pas facile de répondre, hein, frère Georges ? Shocked 
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Mer 16 Juil - 6:02

Jean Bart a écrit:
Georges a écrit:
Je te remercie de ta compassion, mais pour le reste tu es dans l'erreur.
Les chambres à gaz existaient bien, une ventilation tournait pendant une 1/2 heure
après chaque utilisation, pour chasser le gaz,
puis des détenus sortaient les cadavres devant  "les douches"
et d'autres détenus dont mon père les entassaient devant les fours
,

Et tout çà en mangeant et en fumant !!! Shocked

puis des détenus arrachaient les dents en or des cadavres et
coupaient les cheveux aux femmes
, et ils étaient laissés en tas
en attendant que des fours se libèrent.



Questions :

- Ils ne coupaient pas les cheveux des hommes ?

- pourquoi couper les cheveux APRES ? pour récupérer du Zyklon B ?

Le lourd silence de frère Georges,
confirme les déclarations ineptes du papa de ce dernier
, dont acte.....
avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Crocodil Dundee le Mer 16 Juil - 8:36

"Une ventilation tournait pendant 1/2 heure" ?
Mais il aurait fallu beaucoup plus que ça pour enlever toute trace du gaz !
J'ai vu comment, dans l'industrie médico-chirurgicale on se "débarassait"
du gaz oxyde d'éthylène (équivalent létal de l'acide cyanhydrique) qui servait à stériliser
notre matériel à usage unique enfermé dans des chambres parfaitement étanches,
où on faisait le vide avant de chasser sous pression toute trace de gaz,
à plusieurs reprises avant que la porte, côté salle de décontamination,
ne soit ouverte par du personnel en combinaisons et masques...
Enormes précautions avec des contrôles pour contrôler toute présence de gaz résiduel !
Malgré ça un accident est survenu lors de l'ouverture d'un sachet de perfuseur
par une infirmière qui dut être hospitalisée...
Le gaz cyanhydrique avait la particularité de demeurer longtemps présent dans les tissus
qui l'avaient absorbé, risquant de contaminer leurs manipulateurs !
Donc je pense, trés objectivement, que ton papa a été chargé de transporter les cadavres
sortis d'une morgue, où ils étaient déposés aprés leur décés, morgue ventilée à cause
des odeurs dues à la putréfaction, ce qui, il faut bien l'avouer devait être un véritable cauchemard...
avatar
Crocodil Dundee
Chef
Chef

Messages : 1567
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 77
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Mer 16 Juil - 8:52

Crocodil Dundee a écrit:
"Une ventilation tournait pendant 1/2 heure" ?



Mais il aurait fallu beaucoup plus que ça pour enlever toute trace du gaz !



J'ai vu comment, dans l'industrie médico-chirurgicale on se "débarassait"
du gaz oxyde d'éthylène (équivalent létal de l'acide cyanhydrique) qui servait à stériliser
notre matériel à usage unique enfermé dans des chambres parfaitement étanches,
où on faisait le vide avant de chasser sous pression toute trace de gaz,
à plusieurs reprises avant que la porte, côté salle de décontamination,
ne soit ouverte par du personnel en combinaisons et masques...


Enormes précautions avec des contrôles pour contrôler toute présence de gaz résiduel !

Malgré ça un accident est survenu lors de l'ouverture d'un sachet de perfuseur
par une infirmière qui dut être hospitalisée...


Le gaz cyanhydrique avait la particularité de demeurer longtemps présent dans les tissus
qui l'avaient absorbé, risquant de contaminer leurs manipulateurs !

Donc je pense, trés objectivement, que ton papa a été chargé de transporter
les cadavres sortis d'une morgue
, où ils étaient déposés aprés leur décés,
morgue ventilée à cause des odeurs dues à la putréfaction, ce qui, il faut bien l'avouer
devait être un véritable cauchemard...




Nouvel éditorial
: "Shoah : pour en finir définitivement avec les "témoins"

Dans cette vidéo, V. Reynouard répond minutieusement à l'objection suivante :

"Vous êtes révisionniste parce ce qu'au fond, vous êtes un nazi.
C’est pour tenter de rendre le nazisme acceptable que vous cherchez
à gommer son crime le plus infâme.
Mais votre mauvaise foi apparaît car pour tenter d’absoudre l’hitlérisme,
vous rejetez d’emblée l’ensemble des témoignages des déportés et des bourreaux.
Comment pouvez-vous croire que tous ces gens auraient menti alors qu'ils ont raconté
sensiblement la même chose ?"

Vincent Reynouard explique pourquoi tous ces "témoignages",
même lorsqu'ils paraissent concordants, doivent être rejetés.

La couche de mensonges accumulés depuis 1945 étant très épaisse,
il aborde tous les aspects du problème, ce qui le conduit à parler des rumeurs
qui circulaient dans et hors des camps, des faux témoins notoires, des témoins sincères,
de "l'action 1005", des tripatouillages des vainqueurs à Nuremberg,
des contre-interrogatoires à l'anglo-saxonne, des plans d'Auschwitz...


avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Jean Bart le Sam 19 Juil - 9:39

Georges a écrit:
Je te remercie de ta compassion, mais pour le reste tu es dans l'erreur.
Les chambres à gaz existaient bien, une ventilation tournait pendant une 1/2 heure
après chaque utilisation, pour chasser le gaz, puis des détenus sortaient les cadavres devant  "les douches" et d'autres détenus dont mon père les entassaient devant les fours,
puis des détenus arrachaient les dents en or des cadavres et coupaient les cheveux aux femmes, et ils étaient laissés en tas en attendant que des fours se libèrent.

Pour revenir aux cheveux.

C'est en tout cas ce qu'affirme un survivant du camp de Majdanek (Lublin)...
Josef Marszalek, l'ancien directeur du musée du camp de Majdanek,
écrit en effet dans son livre (non traduit en français)
"The Concentration Camp in Lublin" publié cher Interpress Warsaw (1986)
qu'à leur arrivée, les prisonniers avaient les cheveux rasés et que ceux-ci
étaient récupérés pour tricoter des chaussettes pour les sous-mariniers
et les chemins de fer allemands !!!

D'autre passages de ce livre sont tout aussi étonnants...

Il y est par exemple dit que tous les effets personnels des prisonniers
étaient dûment enregistrés et que:

- si le prisonnier était transféré dans un autre camps, ses effets suivaient
- et que si un prisonnier venait à mourir, ses affaires étaient rendu...à la famille.

source:  study
http://www.holocaustresearchproject.org/othercamps/Majdanek%20Daily%20life/majdanekdailylife.html

Bref, je comprends rien à toutes ces histoires...

Un livre sur les inepties sur Auschwitz et Majdanek study 


avatar
Jean Bart
Administrateur

Messages : 4866
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 72
Localisation : Braunau/Inn (Autriche)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Holocauste" : déroute de la version officielle dans le monde.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum