Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Atrocités américaines : Les camps de la mort lente.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Atrocités américaines : Les camps de la mort lente.

Message par Rudolf le Sam 10 Aoû - 17:37






Atrocités américaines :
Les camps de la mort lente.
affraid






http://librairie-en-ligne.gibertjeune.fr/GIBERTJ/fr/BOOK/bacque-james/morts-pour-raisons-diverses-enquete-sur-le-traitement-des-prisonniers-de-guerre,39396538.aspx

Source : "Morts pour diverses raisons" par James BACQUE.

http://www.amazon.fr/diverses-traitement-prisonniers-allemands-am%C3%A9ricains/dp/2710704625

Tandis qu'il parcourait le terrain dévasté, marchant avec précaution au milieu
des morts-vivants du camp américain qui venait d'être cédé aux Français,
le capitaine Julien se répétait :

« C’est exactement comme sur les photographies de Buchenwald et de Dachau. »
Au sein du 3e régiment de Tirailleurs Algériens, il avait combattu les Allemands
pour la libération de son pays, mais jamais il n'avait imaginé une revanche
comme celle-ci. Devant lui, sur un sol souillé, « peuplé de squelettes vivants»,
des prisonniers agonisaient ; d'autres, en dépit de la chaleur, se recroquevillaient
derrière de simples morceaux de carton.

Le spectacle était insoutenable. Il y avait même là des femmes, des vieillards
et des enfants dans un état de délabrement extrême, le ventre gonflé en dépit
d'une maigreur squelettique, prostrés, le regard vide.

Le capitaine Julien ne savait par où commencer.

Il n'y avait pas la moindre parcelle de nourriture dans ce camp de Dietersheim,
qui contenait 32000 personnes. Le Dr Kurth et le Dr Geck, médecins allemands
du prétendu « hôpital », s'affairaient auprès des nombreux moribonds qui gisaient,
à même des couvertures sales, sous le ciel brûlant de l'été.
Le sol portait encore les traces de l'ancien emplacement des tentes servan
t d'« hôpitaux », que les Américains avaient emportées avec eux.

Dans les cinq camps de la région de Dietersheim, parmi les 103.500 détenus devant,
en principe, constituer une partie de la main-d'oeuvre destinée à la restauration
de la France, les Français répertorièrent un effectif de 32.640 personnes
« inaptes au travail », de vieillards, de femmes, d'enfants au-dessous de 8 ans,
de jeunes garçons âgés de 8 à 14 ans, d'infirmes et de moribonds
.

Tous furent immédiatement relâchés.


Pages d'Histoire "oubliées" dans nos écoles. Rolling Eyes 
avatar
Rudolf
Impétrant
Impétrant

Messages : 534
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 28
Localisation : Sur les chemins de l'Histoire

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum