Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Que devons nous à l'Etat ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que devons nous à l'Etat ?

Message par Camarade Troska le Sam 22 Juin - 9:14

Il y a des signes qui ne trompent pas, le sujet du BAC ES 2013 en est un. « Que devons-nous à l’État » ?
Cette question, en apparence anodine, est en réalité lourde de sens. Déjà, nous pouvons remarquer quelle n'est pas neutre. « Devons nous quelque chose à l’État », par exemple, aurait eu un peu plus de neutralité, alors que cette question sous-entend que nous devons forcément quelque chose à l’État.
Ce qui apparaît dans cette question du BAC ES, c'est tout le poids de l'hégémonie idéologique bourgeoise sur l'ensemble de la société. Sheisau Sorelh ou le média frère Servir le Peuple menons un combat théorique sur le concept gramscien d'hégémonie culturelle et idéologique.

Aujourd'hui l'idéologie dominante est celle de la classe dominante bourgeoise, des capitalistes. Pour légitimer leur dictature, elle s'appuie sur deux choses :
-La société politique, c'est à dire l’État et son appareil militaire (police, justice, prison, armée etc.)
-La société civile, c'est à dire tout ce qui véhicule l'idéologie dominante (école, fac, médias etc.)
Pour que ce système de domination perdure, il faut arriver à légitimer dans les masses la domination. Que les masses fassent leur ce système. Pour cela, il y a toute la propagande notamment autour de l’État comme entité neutre, au-dessus des citoyens, garant du bien-être, de l'équilibre, de l'unité. Rappelons que depuis les anciens Grecs, la hantise première des dominants c'est la fin de l'unité de la cité, qui amène à la guerre civile et à leur possible défaite.
Dans l’État français, toute l'idéologie dominante tourne donc autour de la République, notion sacrée, inviolable, intouchable, nécessairement bonne car elle émanerait de la volonté populaire. Une république paternaliste en somme : n'y a-t-il pas inscrit dans la constitution que la république est 'sociale' ?

Mais avec la crise, les limites du système capitaliste et la décadence de sa civilisation (bourgeoise) éclatent au grand jour, et les masques tombent. Entendons par là que la question aurait très bien pu être : « Que devons à la République ?», ce qui est une question moins chargée de sens. Il n'en est rien et nous avons directement l’État (et son appareil), c'est à dire le rempart ultime de ce système. Pour saisir le fond de cette question du BAC, il faut bien intégrer que l’État est toujours l'instrument d'une classe sociale, dans l'hexagone en 2013, c'est celui de la Bourgeoisie. Il ne peut en être autrement.

Ce sujet du BAC démontre une fois de plus que l’Éducation nationale est un instrument idéologique au service des classes dominantes. Son travail, et nous le savons tous, est de former de bons citoyens. Qu'est ce qu'est un bon citoyen ? C'est, depuis Rome, celui qui accepte la domination de l’État, qui en retour lui concède quelques droits. Dans la Rome antique, pour devenir citoyen il suffisait de renoncer à ses us et coutumes et de se fondre dans le grand corps impérial : après cela, un métèque pouvait devenir Empereur. L'école se place dans cette optique-là : éduquer à la soumission à l'autorité, Michel Foucault le faisait remarquer dans son célèbre Surveiller et Punir, l'architecture de l'école c'est celle de la caserne. Nous avons des classes d'âges, des heures fixes, le respect de l'autorité, des permissions (vacances), l'obligation d'y être, la forme même des bâtiments etc. Le service militaire obligatoire étant supprimé, l'école reste la seule institution, avec les médias et le poids des traditions (religieuses etc.), qui touche toute la jeunesse. D'ailleurs personne ne s'y trompe : les débats sur l’École sont un sujet qui revient très souvent. L'acceptation de cette institution para-militaire était en retour la promesse d'une hypothétique ascension sociale, d'une vie meilleure. Autant dire qu'en temps de crise générale du capitalisme, la carotte laisse entièrement la place au bâton.

Rien n'est donc neutre, ni les cours universitaires, ni les questions du BAC, ni les lois sur le respect des symboles de l’État. Car en dernier recours, la soumission à l’État, en tant qu'appareil militaire, sera le dernier rempart du parti de l'ordre.
Si nous devons aujourd'hui quelque chose à l’État, c'est justement cet ordre inique, odieux, cette dictature capitaliste qui montre avec la crise ses vrais habits. Nous pouvons parier que dans les années à venir le mythe de la démocratie, de la République pour tous etc. va se transformer en objet de culte pour l’État seul. À vrai dire, c'est déjà le cas...
Nous ne devons rien à l’État.

La gauche nous lance souvent à la figure les avancées sociale de la République. Que cela soit clair : tous les acquis de civilisation dont nous disposons actuellement, dans notre "pire des systèmes à l'exclusion de tous les autres" (comme disait le sinistre Winston Churchill), sont le fruit de luttes populaires souvent violentes, rien n'a été donné gratuitement.
Pour commencer à abattre cette hégémonie culturelle, il faut donc détruire idéologiquement l’État et ce que cela entraîne : respect de l'autorité, des institutions etc. Les jeunes prolétaires des colonies intérieures, eux, ont déjà fait un grand pas dans ce sens, comme le montre ce lynchage d'un commissaire de police venue calmer les esprits pacifiquement lors d'une manifestation (ici). Nous sommes respectueux d'une institution ou d'une fonction lorsque celle-ci sert le bien commun, pas lorsqu'elle sert simplement à reproduire les inégalités et la domination. Sarkozy répondait négativement, avec la franchise de la droite qui n'a rien à cacher (elle), à la question "est-ce que le Parti communiste est toujours dangereux pour la démocratie ?". Le PCF accepte le jeu 'démocratique', c'est à dire le système de la bourgeoisie : à partir de là il est neutralisé. Et c'est d'ailleurs le cas de tous ceux qui vont aux élections. À partir du moment où un mouvement accepte les élections, c'est qu'il accepte de se plier aux résultats, et pour un mouvement révolutionnaire ce sont toujours des résultats négatifs. Maintenir l'illusion d'une évolution par les urnes, c'est la même chose que de parler de révolution en refusant la violence : un mensonge.

Et c'est cela qui désarme les masses ! Les jeunes prolétaires des quartiers-ghettos, souvent issus de nos colonies intérieures, n'ont plus aucunes illusions face à ce système, et nous voyons quelle force cela leur donne – force à laquelle ne manque, finalement, que l'organisation et un programme révolutionnaire. Nous, communistes, devons apprendre du peuple et aujourd'hui, la fraction la plus exploitée des masses populaires ce sont ces jeunes-là. N'ayons pas peur de dire qu'ils nous montrent la voie de la révolte, de l'insoumission, de l'antagonisme assumé avec le système qui nous exploite et nous opprime ! Être les ennemis de la 'démocratie' et de la 'république' bourgeoise aujourd'hui, c'est être les amis du peuple et de la révolution ! Cette question devait donc être plutôt reformulée dans ce sens là : "Que doivent les capitalistes à l'Etat ?"... Réponse : leur survie en tant que classe dominante.

http://sheisausorelh.e-monsite.com/blog/cultura/que-devons-nous-a-l-etat.html
avatar
Camarade Troska
Maître
Maître

Messages : 2378
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : ELSASS

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par GIBET le Sam 22 Juin - 12:14

Beaucoup de phraséologie pour répondre si on le veut à qu'une question simple et bien posée "Que devons-nous à l’État?"...Réponse: RIEN!!!
Mais être l'héritier du soviétisme , du Maoisme ,  ou de bien d'autres pour tirer 60 lignes et dire le contraire de ce qu'on a fait quand on pouvait démontrer que l’État ne doit rien au peuple! Là c'est fort!!!
Messieurs les communistes tentez donc de nous montrer quelque part que l'Etat n'est pas seulement une entité administrative mais un peuple organisé et qui devrait tout se devoir pris dans ce sens
Mais il est tellement plus facile de critiquer la pensée de l'école avec sa propres doctrine. C'est ce que j'appelle un transfert!
"L'ETAT C'EST NOUS!!!"
Lenine était bien parti avec cette phrase grandiose mais il en a fait ce que l'église catholique a fait de l'église qui devrait être une communion d'hommes et qui est devenu le Vatican..un bâtiment!
Va tiquant ... en 60 lignes!!!
GIBET
avatar
GIBET
Maître
Maître

Messages : 2208
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 70
Localisation : Finistère

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Belisarius le Sam 29 Juin - 23:36

À la limite un coup de fusil dans la tronche si les impôts passent ... Mais pas plus.
avatar
Belisarius
Postulant
Postulant

Messages : 479
Date d'inscription : 25/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marquis le Dim 30 Juin - 9:54

Mon cher Troska, en tant que championne du capitalisme, Margaret Tatcher était-elle championne de l'Etat ?
avatar
Marquis
Maître
Maître

Messages : 2337
Date d'inscription : 03/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Camarade Troska le Dim 30 Juin - 17:37

Dans le texte, il est question à mon avis, d'une vision plus "Française" de ce qu'à pu être l'Etat ou ce qu'il doit être, actuellement. Le "néo"-libéralisme (Bien que je n'aime pas ce terme) à fait tout un foin pour tenter de désengager massivement l'Etat, plaidant pour un marché plus libre et tout ce que l'on sait déjà, depuis un moment. Je ne pense pas que l'on puisse résumer le capitalisme à la seule place de l'Etat. Un système économique comme le capitalisme, cherche la maximisation du profit, la nature du régime est bien secondaire.
avatar
Camarade Troska
Maître
Maître

Messages : 2378
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : ELSASS

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marquis le Dim 30 Juin - 18:28

Mais la nature du régime n'est pas si secondaire : comment les marchands de canons pourraient-ils s'accomoder d'un Etat sans budget conséquent ? Que feraient les industriels du médicament sans la Sécu ?
avatar
Marquis
Maître
Maître

Messages : 2337
Date d'inscription : 03/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marechal Louis le Lun 8 Juil - 3:09

Un état qui ne sermonne pas les communistes et les capitalistes doit être à son tour sermonné proprement, haut et court.
avatar
Marechal Louis
Maître
Maître

Messages : 2584
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Belisarius le Mer 10 Juil - 1:02

Bien d'accord avec Troska, le capitalisme ou économie de marché n'est qu'un système économique, c'est à dire d'allocation des richesses, qui peut s'accommoder de bien des régimes politiques. La question de la place de l'Etat est plus celle du libéralisme que celle du capitalisme, donc une sous question économique.
avatar
Belisarius
Postulant
Postulant

Messages : 479
Date d'inscription : 25/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marechal Louis le Mer 10 Juil - 1:17

dans un systeme liberal/capitaliste, les grands riches ont assez de pouvoir pour manipuler l'etat, donc pouvoir vouloir moins d'etat ? C'est une revendication de petits bourgeois gemissant devant la note d'impots, incapable qu'ils sotn de réelement comprendre que dans une société sans etats, eux mêmes n'existeraient pas. Le vrai capitaliste lui à tout interêt à maintenir l'etat, et il le fait. tout au plus transferera t'il, pour des questions de pratique, budget, rentabilité, certains domaines (securité, armée, santé, recherche scientifique, informatique, transport) dans le privé, mais en se gardant dessus un controle certains via le systeme de l'argent, qui rendront ces services impossible à diriger par et pour les simples travailleurs. Mais en dernier ressort il est plus simple que le noyau dur de la police (même depouillé des fonctions securitaire, en gardant ses fonctions repressives d'etat) et la justice ainsi que toute la clownerie legislative et gouvernementale restent pour servir de marionette, protection, rideau et garde fous.

Le capitalisme/liberalisme va forcement de pair avec l'etat, mais on peut envisager des etats sans liberalisme oui.
avatar
Marechal Louis
Maître
Maître

Messages : 2584
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Belisarius le Mer 10 Juil - 1:26

Je vais le redire juste par soucis de la précision en sachant très bien que tu va dire que c'est la même chose et sciemment confondre les choses, mais libéralisme et capitalisme c'est deux choses différentes. Et de plus la plupart (90%) des libéraux ne sont pas anarchistes mais minarchistes.

PS : et ta critique vaut pour tout les systèmes économiques et politiques puisque l'existence de l'Etat même pousse à la lutte pour son contrôle. Aucun système ne saurait l'éviter, c'est intrinsèque à l'organisation humaine. Donc c'est un faux problème.
avatar
Belisarius
Postulant
Postulant

Messages : 479
Date d'inscription : 25/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marechal Louis le Mer 10 Juil - 1:35

trouve moi des exemples concrets de liberalismes non capitaliste, et capitalismes non liberaux, au lieu de faire le Mr Theorie. Je te demande pas des definitions (""gnaaa mais non c'est pas pareil, on parle pas de la même chose parce que l'un c'est la propriété, l'autre le marché, blabla baratin"") , mais des exemples.

et ta critique vaut pour tout les systèmes économiques et politiques puisque l'existence de l'Etat même pousse à la lutte pour son contrôle. Aucun système ne saurait l'éviter, c'est intrinsèque à l'organisation humaine. Donc c'est un faux problème.
c'etait plus une analyse qu'une critique, et c'est le probleme actuel extremement concret vecu par des milliards de personnes. Et le liberalisme n'est pas la seule forme de lutte interne pour le pouvoir dans une société, donc oui on peut eviter le liberalisme.
avatar
Marechal Louis
Maître
Maître

Messages : 2584
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Merl1 le Mer 10 Juil - 10:56

B14 a écrit:trouve moi des exemples concrets de [...] capitalismes non liberaux
L'ancien régime en France. Le libéralisme économique comme le libéralisme politique naissent au XVIIIème en opposition au pouvoir du souverain sur l'économie.
Un vrai libéral vous dirait que la France du XXIème siècle n'est toujours pas une économie libérale.
avatar
Merl1
Administrateur

Messages : 5737
Date d'inscription : 27/07/2012
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marechal Louis le Mer 10 Juil - 11:09

z'avez pas tort, dans ce sens là oui. J'aurais même de meilleurs exemples, car faut dire que les theoriciens du liberalisme n'ont fait que theoriser quelque chose qui preexistait, dans l'ancien regime c'etait pas non plus socialiste, y avait le marché.

un vrai liberal est à peu près du même calibre que le gus dont vous avez posté la video tout à l'heure, moi je veut bien aller jusqu'au bout de leur logique, mais dans un contexte de "guerre yougoslave", je sois pas sur qu'ils soient les plus en securité.
Pour ma part je pense qu'une part de la population aurait besoin d'une cure d'electro-magnetisme cerebral; ça nous epargnerait bien des problemes, à part sur l'oriental ou je pressent d'avance que même ça ne fonctionne pas.

Je parle d'economie, et en economie, de fait l'etat n'a strictement aucun controle dessus. Bon il taxe, pour redonner à des vainqueurs de l'economie plus puissants ou pour garantir le fonctionnement de la machine, c'est tout.
Le capitaliste à un pouvoir tel que s'il  veut violer des foetus publiqement en porte-jaretelles, il fait passer les lois pour, et mieux trouve pour le defendre ceux qui sont censés être anticapitalistes. Tout homme à son prix (le mien est pas si elevé, si on me lit).
avatar
Marechal Louis
Maître
Maître

Messages : 2584
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Camarade Troska le Mer 10 Juil - 16:04

Mais être l'héritier du soviétisme , du Maoisme , ou de bien d'autres pour tirer 60 lignes et dire le contraire de ce qu'on a fait quand on pouvait démontrer que l’État ne doit rien au peuple! Là c'est fort!!!

Mouais en même temps, il faudrait prendre les situations politiques et idéologiques de l'époque, pour comprendre, avant de balancer des saloperies anti-communiste, qu'on reconnait bien chez les soc-dem. (Ceux qui ont massacré la révolution allemande, trahi en Espagne et tout le reste. Moi aussi je peux jouer Gibet, ne t'en fais pas... Very Happy)
avatar
Camarade Troska
Maître
Maître

Messages : 2378
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : ELSASS

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marechal Louis le Mer 10 Juil - 20:00

il faudrait prendre les situations politiques et idéologiques de l'époque, pour comprendre

et ça marche que pour vous bien sur ?
avatar
Marechal Louis
Maître
Maître

Messages : 2584
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Camarade Troska le Mer 10 Juil - 20:02

Je parle d'Histoire là.
avatar
Camarade Troska
Maître
Maître

Messages : 2378
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : ELSASS

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marechal Louis le Mer 10 Juil - 20:22

moi aussi
avatar
Marechal Louis
Maître
Maître

Messages : 2584
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Camarade Troska le Mer 10 Juil - 20:24

Non mais à moins que tu me montres, document à l'appui, que le National-Socialisme allait faire disparaître l'Etat comme par magie (En sachant que c'était tout autant bureaucratisé qu'en URSS, hahaha) après une période de transition, je veux bien moi.
L'URSS a admis fin de la seconde GM que pour elle, il n'y aura pas de dépassements de l'Etat et qu'il fallait encore le renforcer. (Malenkov, si mes souvenirs sont bons)
avatar
Camarade Troska
Maître
Maître

Messages : 2378
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : ELSASS

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marechal Louis le Mer 10 Juil - 20:27

j'ai pas parlé de ça.
avatar
Marechal Louis
Maître
Maître

Messages : 2584
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Camarade Troska le Mer 10 Juil - 20:32

De quoi alors ?
avatar
Camarade Troska
Maître
Maître

Messages : 2378
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : ELSASS

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Marechal Louis le Mer 10 Juil - 20:39

relis
avatar
Marechal Louis
Maître
Maître

Messages : 2584
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Camarade Troska le Mer 10 Juil - 20:44

Tu me parles de remettre dans le contexte... Il y a quoi à remettre dans le contexte de l'Allemagne de Adolf ? Le complot judéo-martiens qui excuse tout du début à la fin, genre on parquait les opposants comme ça dans des colonies de vacances et tout l'reste ? Laughing
avatar
Camarade Troska
Maître
Maître

Messages : 2378
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : ELSASS

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que devons nous à l'Etat ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum